Foot - Euro - ESP - Luis Enrique (Espagne) avant le huitième de l'Euro contre la Croatie : « Ridicule de voir plus loin »

·3 min de lecture

À la veille du huitième de finale de l'Euro face à la Croatie, le sélectionneur de l'Espagne Luis Enrique n'a pas souhaité dévoiler quel était l'objectif minimal de la Roja dans la compétition. « Votre équipe vous a-t-elle plu face à la Slovaquie (5-0) au point de repartir avec le même onze ?
J'aime tellement l'équipe et tellement mon groupe que n'importe lequel des vingt-quatre joueurs qui le composent pourrait débuter. Et je le dis avec la plus grande honnêteté. Luis Enrique, à propos de Pedri « C'est pour nous un joueur unique, totalement différent des autres profils qu'on a à notre disposition » Pedri a joué toutes les minutes jusque-là. Que pensez-vous de son début d'Euro ?
Il y a des fois où les faits parlent plus que les mots. C'est pour nous un joueur unique, totalement différent des autres profils qu'on a à notre disposition. Il a la même fraîcheur sur le terrain qu'en dehors, même s'il peut paraître timide. Qu'a changé le 5-0 contre la Slovaquie dans la tête de vos joueurs ?
Rien. On a la même attitude que celle qu'on avait contre la Suède (0-0), où on avait eu dix occasions claires de but, ou que face à la Pologne, qu'on avait également dominée. Avant nos cinq buts contre la Slovaquie, on avait eu deux penalties, je vous rappelle. Après, une victoire te donne toujours un supplément de confiance qui est une bonne chose pour une équipe. Quelle Croatie vous attendez-vous à affronter ? Une équipe repliée ou une équipe qui sortira davantage ?
C'est la question qu'on se pose avant chaque match et à laquelle on n'a pas toujours la bonne réponse. Contre une sélection d'un tel niveau, je dirais un repli moyen. Mais ce qui va déterminer son attitude sera le score. En fonction du score, on verra une Croatie qui pressera haut ou une Croatie beaucoup plus repliée. Mais c'est une sélection qu'on connaît bien pour l'avoir jouée il n'y a pas longtemps. lire aussi Le retour en grâce de Sergio Busquets, le milieu de l'Espagne Alvaro Morata a dit cette semaine lors d'un entretien que lui, sa femme et ses enfants avaient été menacés ces dernières semaines. Que pensez-vous de ce qui lui est arrivé ?
Je ne suis pas les informations sportives pendant l'Euro. Mais je pense que c'est une situation qui devrait être entre les mains de la police parce que c'est très grave, c'est un délit, et une situation qui doit être corrigée de manière très claire. Si vous ne remportez pas l'Euro, à partir de quel tour atteint seriez-vous quand même content ?
C'est à la fin de l'année scolaire qu'on donne les notes. C'est en juin. Pas en avril ou en mai. Vu la difficulté qui nous attend pour le match de demain (lundi), ce serait ridicule de voir plus loin que cette rencontre face à la Croatie. On veut gagner tous les matches. Commençons par le premier. » lire aussi Croatie : positif au Covid-19, Ivan Perisic est forfait contre l'Espagne

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles