Foot - Euro - Le gouvernement britannique dément vouloir accueillir tout l'Euro cet été

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Le ministre britannique de la Santé a démenti l'idée selon laquelle son pays aurait offert à l'UEFA d'accueillir la totalité de l'Euro (11 juin-11 juillet) qui est prévu dans 12 villes de tout le continent. Le gouvernement britannique, par la voix de son ministre de la Santé, Matt Hancock, a démenti avoir offert à l'UEFA d'accueillir l'ensemble de l'Euro (11 juin-11 juillet) comme l'avance ce dimanche le Sunday Times. Selon le journal de Londres, c'est le ministre britannique de la Culture, Oliver Dowden, qui aurait indiqué à l'instance européenne que si elle le lui demandait, le gouvernement répondrait positivement. « Je n'ai rien vu passer de pareil, je pense que ce n'est pas vrai », a dit Hancock à Sky News, cité dimanche par l'agence Reuters. Argument sanitaire Selon le Sunday Times, c'est en raison de la situation sanitaire au Royaume-Uni que l'idée a germé de lui confier la totalité de l'Euro, alors qu'il est prévu que la compétition soit accueillie dans douze villes d'autant de pays du continent. Le ministre de la Culture aurait ainsi expliqué à l'UEFA que le déploiement rapide du vaccin contre le coronavirus dans le pays devrait permettre un retour des supporters dans les stades plus tôt qu'ailleurs en Europe, peut-être dès le mois de mai selon des projections gouvernementales. Le démenti du jour signifie que le Royaume-Uni devra très certainement se contenter du programme qui lui ait officiellement imparti dans l'organisation de l'Euro « 2020 », à savoir l'accueil des demi-finales et de la finale à Wembley.