Foot - Euro - ITA - « Le match le plus difficile jamais joué » par Leonardo Bonucci (Italie)

·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après la victoire de la Nazionale sur l'Espagne en demi-finales de l'Euro (1-1 ; 4-2 aux t.a.b.), ce mardi soir, son défenseur Leonardo Bonucci a savouré. Mais il l'a répété : le plus dur reste à venir. Gianluigi Donnarumma, gardien de l'Italie, après la qualification pour la finale aux tirs au but contre l'Espagne (sur la RAI) : « Indescriptible. J'étais serein parce que je savais que je pouvais aider l'équipe. L'équipe a été fantastique, je remercie tout le monde. Il ne manque plus qu'un pas avant d'atteindre notre rêve. Les Espagnols sont très, très forts, mais cette Italie est aussi grande. Elle ne lâche jamais, on n'a pas lâché un centimètre jusqu'au bout. La finale, je n'en parle pas par superstition, profitons de cette victoire et demain (mercredi) on pourra penser à la finale. » Leonardo Bonucci, sur la RAI « Mes compliments à l'Espagne pour ce qu'ils ont mis sur le terrain. Encore une fois, l'Italie a montré des valeurs, du coeur, de la capacité à souffrir. C'est une joie conquise dans la souffrance, c'est encore plus beau » Leonardo Bonucci, défenseur de l'Italie (sur la RAI) : « C'est le match le plus difficile que je n'ai jamais joué. Mes compliments à l'Espagne pour ce qu'ils ont mis sur le terrain. Encore une fois, l'Italie a montré des valeurs, du coeur, de la capacité à souffrir. C'est une joie conquise dans la souffrance, c'est encore plus beau. On savait qu'ils pourraient présenter des surprises au coup d'envoi, Luis Enrique l'a déjà fait dans sa carrière. Ils ont fait un grand match. Il faut récupérer, on a trois jours. C'est quelque chose d'incroyable ce qu'on fait, on ne doit pas s'en contenter. On est en finale. On devra mettre la même volonté, les mêmes sacrifices pour ramener ce qui manque à l'Italie depuis cinquante ans (depuis la dernière victoire à l'Euro en 1968). » lire aussi Chiellini et Bonucci, un duo indémodable en défense pour l'Italie Federico Chiesa, attaquant et buteur pour l'Italie, en conférence de presse : «L'une des plus belles soirées de ma vie ? Sans aucun doute, oui ! Jouer pour mon pays de tels matches et représenter 60 millions d'Italiens, c'est un rêve incroyable que je n'aurais jamais imaginé réaliser. (Sur l'adversaire qu'il préfèrerait en finale) Ce soir on ne pense qu'à nous, comme on l'a fait tout au long de ce tournoi. C'est ce qui nous a permis d'aller si loin : ne penser qu'à ce qu'on a à faire sur le terrain et demain on verra la suite. Le Danemark est une équipe qui joue avec beaucoup d'intensité. Dans ce tournoi, elle a déjà montré qu'elle était une excellente équipe avec de super joueurs. L'Angleterre a des joueurs très, très forts en attaque mais aussi dans toutes les lignes. On verra qui on aura en face de nous (dimance en finale).»

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles