Foot - Euro - Jordi Alba après Italie-Espagne : « On a formé un groupe magnifique »

·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jordi Alba a rendu hommage au collectif espagnol, malgré la déception de l'élimination contre l'Italie en demi-finales de l'Euro, mardi (1-1, 2-4 aux t.a.b.). Jordi Alba (arrière gauche de l'Espagne, éliminée par l'Italie aux tirs au but en demi-finale de l'Euro 1-1 2-4 t.a.b.) : « C'est un coup dur. On méritait un peu mieux. C'est comme ça avec les tirs au but. L'autre jour, on a gagné (en quarts contre la Suisse), et cette fois-ci on perd. Je suis très fier de mes coéquipiers, du staff... On a formé un groupe magnifique. Je veux remercier les supporters. On a tutoyé l'une des meilleures sélections italiennes dont je me souvienne, qui est maintenant l'une des meilleures sélections d'Europe. On aurait mérité un petit but en plus, ça a été très serré... Je veux remercier ceux qui ont toujours cru en nous. Cela fait neuf ou dix ans que je suis dans cette sélection, et ça fait très longtemps que je n'avais pas vu un groupe comme celui-ci. J'ai été dans des vestiaires magnifiques, mais celui-ci respire quelque chose de différent. Les années passent, tout ça va bientôt se terminer, et c'est une chance qui nous échappe... Tant que j'ai le niveau, j'espère en être (dans la sélection). On a prouvé que cette sélection était prête pour le Mondial. » Busquets : « Cette équipe reviendra » Sergio Busquets (milieu et capitaine de l'Espagne), sur Marca : « C'est dommage, on aurait aimé que notre tournoi ne se termine pas aujourd'hui (mardi), mais le football est ainsi. L'équipe a été très bien, on a été les meilleurs durant presque tout le match. On peut être fiers. Tout le monde donnait l'Italie favorite, mais on a montré qu'on était supérieurs. Avec beaucoup de jeunes joueurs, ça leur a servi pour engranger de la confiance. Cette équipe reviendra. Tout ce qu'on voulait a été appliqué : le jeu avec ballon, récupérer le ballon le plus vite possible... Sergio Busquets, sur « Marca » « De manière générale, je crois qu'on a été supérieurs. Mais le football est ainsi, et on doit les féliciter. Il reste un an et demi avant le Mondial (2022, au Qatar), mais on est sur le bon chemin » De manière générale, je crois qu'on a été supérieurs. Mais le football est ainsi, et on doit les féliciter. Il reste un an et demi avant le Mondial (2022, au Qatar), mais on est sur le bon chemin. On a une grande sélection, c'est le bon chemin, même si on n'a pas couronné ça comme on aurait voulu. (À propos de son futur) Ce n'est pas le moment de penser à moi. C'est le moment d'être tristes, et fiers à la fois. Ce n'est pas le moment de penser à moi, mais au collectif. » lire aussi À l'Euro, Sergio Busquets et les autres cadres espagnols n'ont pas décroché

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles