Foot - Euro - Un journaliste russe privé d'Euro pour s'être rendu au Nagorny Karabakh

·2 min de lecture

Un journaliste russe a été privé d'accréditation par l'Azerbaïdjan pour s'être rendu à plusieurs reprises au Nagorny Karabakh. Un journaliste russe a été privé d'accréditation pour l'Euro (11 juin-11 juillet) par le comité d'organisation azerbaïdjanais, qui lui reproche d'avoir visité la région séparatiste du Nagorny Karabakh, provoquant mercredi les protestations de Moscou. Nobel Aroustamian, journaliste d'origine arménienne de la chaîne russe Match TV, a annoncé mardi qu'il n'avait pas obtenu d'accréditation pour l'Euro, organisé dans onze villes européennes dont Bakou, en Azerbaïdjan. L'approbation des onze comités d'organisation nationaux est nécessaire pour que les journalistes soient accrédités. Le vice-président de la Fédération azerbaïdjanaise, Elkhan Mammadov, a confirmé que son pays était à l'origine du blocage. Bakou reproche à Nobel Aroustamian de s'être rendu au Nagorny Karabakh, région séparatiste azerbaïdjanaise à majorité arménienne théâtre d'une guerre à l'automne 2020. Elkhan Mammadov, vice-président de la Fédération azerbaïdjanaise « Il a violé les lois de notre pays, faisant preuve d'un manque de respect pour l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan » « Cette personne a visité à plusieurs reprises les territoires occupés [...] Il a violé les lois de notre pays, faisant preuve d'un manque de respect pour l'intégrité territoriale de l'Azerbaïdjan », a déclaré Elkhan Mammadov, cité par les médias azerbaïdjanais. Le rejet de l'accréditation de Nobel Aroustamian a provoqué l'indignation des journalistes russes et de sa chaîne. « Le refus d'une Fédération régionale d'approuver le nom de notre commentateur est une violation de l'esprit du mouvement sportif international », a dénoncé sur le réseau social Telegram la productrice générale de Match TV, Tina Kandelaki. Le commentateur sportif Vassili Outkine, qui avait révélé l'affaire, a pour sa part dénoncé « une injustice bestiale. » La porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, a elle assuré que ses services avaient « travaillé toute la nuit » avec l'UEFA pour permettre à M. Aroustamian « d'exercer ses activités professionnelles », s'abstenant de critiquer l'Azerbaïdjan avec qui la Russie entretient de bonnes relations. Le précédent Mkhitarian L'Azerbaïdjan a pour habitude d'interdire l'entrée sur son territoire à des personnes s'étant rendues au Nagorny Karabakh. En 2019, le milieu arménien d'Arsenal Henrikh Mkhitarian avait lui renoncé à jouer la finale de la Ligue Europa à Bakou (1-4 contre Chelsea) pour des raisons de sécurité. L'Arménie et l'Azerbaïdjan sont en lutte depuis les années 1990 pour le Nagorny Karabakh, république auto-proclamée et de facto indépendante soutenue par Erevan. À l'automne 2020, une guerre a brusquement éclaté, faisant au total 6 000 morts et se soldant par la victoire de Bakou qui a regagné de nombreux territoires perdus.