Foot - Euro - L'Angleterre rejoint le Danemark en demi-finales de l'Euro après une démonstration contre l'Ukraine

·4 min de lecture

L'Angleterre a rejoint pour la troisième fois de son histoire le dernier carré de l'Euro, ce samedi, en imposant son style contre l'Ukraine en quarts de finale, à Rome (4-0). Le match : 0-4 Les « Football's coming home » enjoués vont pouvoir retentir à nouveau à Wembley. Pour leur seul match en dehors de Londres dans cet Euro, les Three Lions ont réussi une brillante performance contre l'Ukraine (4-0), à Rome ce samedi, pour rejoindre le dernier carré de la compétition, qui se déroulera à 100 % chez eux. Appliqués, déterminés, insatiables, les Anglais ont atteint le cap des demi-finales de l'Euro pour la troisième fois de leur histoire après 1968 et 1996. Ils affronteront le Danemark mercredi (21 heures), pour tenter d'obtenir un ticket pour leur première finale européenne. lire aussi Le film du match
En voyant Harry Kane ouvrir le score après seulement 3 minutes et 32 secondes de jeu au stade olympique de Rome, les plus anciens supporters anglais ont exulté, certes, mais ont vite mis un frein à leur euphorie. Le souvenir du quart de l'Euro 2004 et le but de Michael Owen après moins de 3 minutes contre le Portugal, pour une élimination brutale à la clé (2-2, 6-5 aux t.a.b.), est venu nuancer les émotions. Mais les Three Lions de 2021 dégagent un sentiment de force tranquille que leurs aînés n'avaient pas et ont fait en sorte de ne pas se laisser griser. Bien en place, ils ont su maintenir la pression sur le but ukrainien, sans trop s'exposer, même si l'équipe de Chevtchenko s'est montrée un peu plus dangereuse en passant du 5-3-2 au 4-3-3, avant la pause. Pickford a été vigilant devant Iaremtchouk (17e) tandis que Chaparenko s'est montré maladroit (43e). Mais les meilleures occasions ont bien été anglaises. L'Angleterre n'a encaissé aucun but depuis le début de l'Euro. Bouchtchane a repoussé une frappe tendue de Rice (33e), avant de s'imposer devant Sancho (40e), et l'Angleterre s'est finalement envolée en début de seconde période, sur deux têtes consécutives à des ballons délicieux de Luke Shaw. Le premier, sur coup franc, a trouvé Harry Maguire pour le break (47e), et le suivant a abouti au doublé d'Harry Kane (50e). Dans une défense ukrainienne définitivement dépassée, Jordan Henderson a signé sa première réalisation en sélection (pour sa 62e cape), sur corner (4-0, 63e). De la tête encore une fois. L'Angleterre n'avait plus marqué quatre buts lors d'un match à élimination direct en grande compétition depuis sa victoire en finale de la Coupe du monde 1966 (4-2 a.p. contre la RFA). Un signe ? Le fait : Harry Kane a une longueur de Gary Lineker Capitaine critiqué en début d'Euro, Harry Kane est maintenant un héros en Angleterre. Le numéro 9 des Three Lions, qui avait déjà signé un break capital contre l'Allemagne en 8es de finale (2-0) a éclairé la nuit romaine, ce samedi. Son pointu de renard pour ouvrir le score après quatre minutes de jeu a mis son équipe dans le bon sens. C'est encore lui qui a obtenu le coup franc sur lequel Maguire a marqué le deuxième but. Kane a signé lui-même le 3-0 d'une tête piquée (50e). Avec ce doublé, l'attaquant de 27 ans compte désormais neuf buts en grande compétition (Coupe du monde + Euro), soit autant qu'Alan Shearer. Il n'est plus qu'à une unité du record national de Gary Lineker (10). Il a failli l'égaler en frôlant le triplé d'une volée détournée en corner par Bouchtchane (62e). Il a reçu une standing-ovation à sa sortie (73e).

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le joueur : Sterling vaut de l'or Si la concurrence s'annonce rude, Raheem Sterling marque des points match après match dans la course au titre de meilleur joueur de l'Euro. Après avoir marqué trois fois lors des quatre premières rencontres, le feu follet de Manchester City a cette fois été décisif par la passe. Il a dribblé deux adversaires côté gauche avant de glisser un ballon parfait vers Kane dans la surface (4e). Ses accélérations foudroyantes ont fait très mal, à gauche (33e) comme à droite (45e+2). Il avait déjà gagné 8 duels à la pause, et n'a pas baissé en intensité après la pause. C'est son travail de fixation dans la surface côté gauche qui a abouti au troisième but signé Kane.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles