Foot - Euro - ITA - Marco Verratti veut gagner cette finale « épique » de l'Euro

·2 min de lecture

Selon le milieu de terrain italien Marco Verratti, interrogé en conférence de presse ce jeudi, la double renaissance de l'Italie et de l'Angleterre annonce une finale historique dimanche 11 juillet, à Wembley. L'Euro 2020 a été le théâtre d'une double renaissance. Les Italiens ont déjà remporté un championnat d'Europe, mais cela remonte à 1968. Les Anglais, quant à eux, n'ont jamais gagné cette compétition. Pire, les deux équipes sont critiquées depuis quelques années. Mais l'Italie, qui ne s'était même pas qualifiée pour la Coupe du Monde 2018, affiche désormais un record de 33 matches sans défaite et la sélection anglaise à l'Euro est de son côté qualifiée de « génération dorée ». lire aussi Les cinq matches les plus marquants entre l'Italie et l'Angleterre. La finale qui doit se tenir dimanche 11 juillet à Wembley promet ainsi d'être historique, puisque l'une des deux sélections pourra enfin tourner cette page moins glorieuse de son histoire. Marco Verratti, milieu de terrain de la Nazionale, en est conscient : « C'est un rêve d'enfant pour un footballeur. Je crois que ça va être une finale épique, historique des deux côtés ». D'un point de vue statistique, l'Italie semble avoir l'avantage sur les Three Lions : les Azzurri n'ont jamais perdu en phases finales d'une compétition majeure face aux Anglais. La dernière confrontation remonte à la Coupe du Monde 2014 avec une victoire italienne (2-1) en phase de groupes. « L'équipe qui jouera le plus avec l'esprit libéré aura l'ascendant » Le milieu parisien a cependant souligné que les cartes ont été rebattues depuis : « Je crois que l'Angleterre a très bien travaillé. Ils sont en finale pour la première fois et ça veut tout dire [...] Ils n'ont encaissé qu'un but, c'est une très bonne équipe, très équilibrée. Je suis heureux de jouer contre eux dans un grand stade, une grande finale. » lire aussi L'Italie de Mancini rappelle à Dino Zoff celle de 1982, championne du monde Bien que les Azzurri aient également amélioré leur jeu : « On ne croyait pas en nous à l'étranger mais je crois que l'Italie revient à son niveau. [...]Nous voulons gagner. Nous allons affronter une équipe très, très dure qui veut gagner aussi. » Selon lui, la recette du succès réside dans la manière dont les équipes vont gérer la pression de l'enjeu : « On doit se concentrer sur notre style de jeu et mettre de côté tout le reste. Ces matches peuvent nous mettre beaucoup de pression, mais je crois que l'équipe qui jouera le plus avec l'esprit libéré aura l'ascendant ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles