Foot - Euro - RTC - Jaroslav Silhavy (République tchèque) craint un match « beaucoup plus difficile » contre le Danemark

·2 min de lecture

Après avoir créé la sensation contre les Pays-Bas (2-0) dimanche, la République tchèque défiera le Danemark en quarts de finale samedi. Son sélectionneur, Jaroslav Silhavy, se méfie. « Comment analysez-vous ce match (2-0), et la performance de Tomas Holes (élu homme du match) ?
On savait que les Néerlandais étaient les favoris, j'avais dit aux joueurs que nous avions besoin de jouer à notre meilleur niveau et nous l'avons fait. Nous avions besoin de jouer comme une équipe, mais aussi que chacun fasse une grande performance individuelle. Même à dix les Néerlandais étaient forts, mais nous ne leur avons pas laissé d'espaces pour jouer. Nous avons été récompensés pour cela, je dois féliciter mes gars. lire aussi Les tops-flops de Pays-Bas - République tchèque : Malen et De Ligt, le désastre en une minute Tomas Vaclik, notre gardien, nous a sauvés. (Tomas) Holes, un joueur défensif, marque un but et délivre une passe décisive. Cela montre l'esprit d'équipe qui nous anime et que nous voulons montrer à l'Euro. Tomas (Holes) a amplement mérité d'être désigné homme du match, il a montré aujourd'hui le meilleur de lui-même. Il avait une tâche très claire ce soir. Il devait contrôler Wijnaldum, et il l'a fait, il a réussi à le bloquer. Et en plus il marque et il fait une passe décisive. Il avait des crampes, il demandait à sortir, et il a fait ce sprint fantastique pour offrir le but à Patrik Schick. Pour moi, ce soir, il a joué à 110 %. Jaroslav Silhavy, sélectionneur tchèque « L'ambiance dans le stade était fantastique, nous avions la chair de poule en entrant » Les supporters néerlandais vous ont applaudis après le match...
C'est une très grande récompense quand les fans adverses applaudissent votre performance. Nous avons joué souvent contre les Néerlandais et ils ont de grands fans, qui savent apprécier les performances de l'adversaire. L'ambiance dans le stade était fantastique, nous avions la chair de poule en entrant, nous sommes très heureux d'avoir pu jouer devant nos fans et de leur avoir donné du plaisir. En quarts de finale, le Danemark vous attend...
Nous étions les outsiders et nous sommes arrivés là. Je crois que si nous continuons à miser sur notre force collective, nous pouvons aller plus loin. Mais j'ai peur que ce soit beaucoup plus difficile contre le Danemark. Après leurs moments tragiques du premier match (l'arrêt cardiaque d'Eriksen, ndlr), ils ont réussi à remonter la pente et se sont mis à gagner. Je pense que ce sera un match très difficile mais nous avons le temps d'analyser leur jeu et nous allons nous battre pour franchir un tour de plus. » lire aussi Schick (République tchèque) après la victoire face aux Pays-Bas à l'Euro : « Un formidable esprit d'équipe »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles