Foot - Bernard Tapie et sa femme agressés pendant un cambriolage

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Quatre cambrioleurs ont frappé et ligoté les époux Tapie dans la nuit de samedi à dimanche. Bernard Tapie et son épouse, Dominique, ont vécu une nuit de samedi à dimanche particulièrement mouvementée. Alors qu'ils se trouvaient dans leur maison secondaire, à Combs-la-Ville, en Seine-et-Marne, ils ont été, entre minuit et minuit et demi, victimes d'un cambriolage très violent. Un « saucissonnage » dans le jargon policier. Guy Geoffroy, maire de Combs-la-Ville « Bernard a été ligoté et a reçu un coup de matraque. Son épouse a été traînée par les cheveux dans diverses pièces » Ils ont en effet été ligotés et frappés par quatre hommes cagoulés et vêtus de sombre qui seraient entrés par l'arrière de leur domaine, avant de monter au premier étage, puis de se diriger vers la chambre du couple Tapie. Interrogé par France Info, le maire de la ville, Guy Geoffroy, a raconté avoir rencontré les époux et confirmé que seule Dominique avait été conduite à l'hôpital de Fontainebleau pour des examens de contrôle, Bernard Tapie refusant de la suivre.
Des bijoux et des téléphones portables dérobés « Les visages de l'un et de l'autre sont tuméfiés, ils ont été frappés, ajoute le maire. Bernard a été ligoté et a reçu un coup de matraque. Son épouse a été traînée par les cheveux dans diverses pièces. Ils ont été très secoués physiquement et très choqués psychologiquement, comme tout le monde le serait bien sûr à leur place. Personne n'aimerait être réveillé aussi sauvagement qu'ils l'ont été... Bernard Tapie est choqué, ce qui est naturel, et il est très en colère parce qu'il trouve que tout ceci est une honte, qu'on n'a pas le droit de se comporter comme ça envers qui que ce soit. J'ai vu un Tapie de la belle époque : capable d'être en colère. »

Les policiers, qui ont été contactés vers 1 heure du matin, ont constaté le vol de bijoux et de téléphones portables, dont celui de l'ancien président de l'Olympique de Marseille. Sur Twitter, son fils Stéphane a d'ailleurs prévenu que ce n'était pas la peine d'envoyer des messages de réconfort à son père car il n'avait plus de mobile. Emmanuel Macron est toutefois parvenu à joindre les victimes pour les assurer de son soutien. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Melun, et confiée à l'antenne de police judiciaire de Melun.