Foot - Le FC Barcelone est le club européen qui a généré le plus de revenus en 2019-2020, le PSG 7e

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Alors que les clubs européens ont perdu plus d'un milliard d'euros en 2019-2020 à cause de la pandémie de Covid-19, le FC Barcelone est le club européen qui a généré le plus de revenus la saison dernière, devant le Real Madrid et le Bayern Munich, selon le rapport du cabinet d'audit Deloitte. Le PSG se classe 7e, l'OL 18e. Le rapport annuel du cabinet d'audit anglais Deloitte sur les revenus des clubs de football européen est tombé. Et il livre deux informations principales. La première, c'est que le FC Barcelone est le club européen qui a généré le plus de revenus hors transferts en 2019-2020, avec 715,1 millions d'euros, juste devant le Real Madrid (714, 9 millions) et le Bayern Munich (634,1 millions d'euros). Le PSG est 7e (540,6 millions), l'OL 18e (180,7 millions d'euros). Les revenus des 20 clubs européens les plus fortunés 1- FC Barcelone (715,1 millions d'euros)
2- Real Madrid (714, 9 millions)
3- Bayern Munich (634,1 millions)
4- Manchester United (580,4 millions)
5- Liverpool (558,6 millions)
6- Manchester City (549,2 millions)
7- PSG (540,6 millions)
8- Chelsea (469,7 millions)
9- Tottenham (445, 7 millions)
10- Juventus (397,9 millions)
11- Arsenal (388 millions)
12- Borussia Dortmund (365,7 millions)
13- Atlético de Madrid (331,8 millions)
14- Inter Milan (291,5 millions)
15- Zénith (236,5 millions)
16- Schalke 04 (222,8 millions)
17- Everton (212 millions)
18- OL (180,7 millions)
19- Naples (176,3 millions)
20- Eintracht Francfort (174 millions) La deuxième information de ce rapport se trouve dans les pertes liées à la pandémie du Covid-19. Sur la saison 2019-2020, les 20 clubs européens les plus fortunés ont généré 8,2 milliards d'euros de revenus, soit 1,2 milliard d'euros de moins qu'en 2018-2019. Une baisse de l'ordre de 12 %, alors que le cabinet Deloitte estime que les pertes atteindront 2 milliards d'euros sur les saisons 2019-2020 et 2020-2021. -937 millions d'euros de recettes liées aux droits TV Dans son rapport, Deloitte classe les revenus en trois parties : les revenus liés aux droits TV, les recettes jours de match (billetterie notamment) et les revenus commerciaux. Sans surprise, le Covid-19 a fait plonger les revenus liés aux droits TV (-937 millions d'euros, -23 % sur un an) et les recettes jours de match (-257 millions d'euros, -17 % sur un an). Seuls les revenus commerciaux ont légèrement augmenté pour le Top 20 européen entre 2018-2019 et 2019-2020 (+ 105 millions d'euros). « Aucun club n'a été épargné par le Covid-19 », peut-on lire dans le rapport du cabinet Deloitte, qui juge que l'impact global de la pandémie ne pourra pas être évalué avant plusieurs années. La pandémie et l'arrêt prématuré de la saison 2019-2020 ont entraîné la perte de 95,3 millions de revenus pour le PSG Dans le détail, le FC Barcelone, dont la dette a par ailleurs explosé, a vu ses revenus baisser de 125 millions d'euros entre 2018-2019 et 2019-2020, passant de 840,8 millions à 715,1 millions d'euros, alors que le Real Madrid limite la casse (714,9 millions d'euros en 2019-2020, contre 757,3 millions d'euros). Une baisse moins importante due à la hausse de ses revenus commerciaux. Le Bayern Munich, quatrième l'an dernier, repasse devant Manchester United malgré une légère baisse de ses revenus (634,1 millions d'euros en 2019-2020, contre 660,1 millions d'euros en 2018-2019). Côté français, la pandémie et l'arrêt prématuré de la saison 2019-2020 ont entraîné la perte de 95,3 millions de revenus pour le PSG (540,6 millions d'euros en 2019-2020, contre 635,9 millions d'euros en 2018-2019), et 40,2 millions pour l'OL (180,7 millions d'euros en 2019-2020, contre 220,9 millions d'euros en 2018-2019). Parmi les 20 clubs européens les plus fortunés, seuls deux clubs ont vu leurs revenus augmenter en 2019-2020 : le Zénith Saint-Pétersbourg et Everton.