Foot - FFF - « Barthez, Di Meco et Bravo sont derrière moi », assure Moulin, candidat à la présidence de la FFF

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Michel Moulin a officialisé dans le Figaro sa candidature à la présidence de la FFF, pressentie depuis plusieurs semaines. Il assure bénéficier du soutien de plusieurs anciens joueurs. Alors que Noël Le Graët n'a pas encore annoncé son intention de se présenter à sa propre succession, un deuxième candidat a déclaré sa candidature au poste de président de la FFF. Il s'agit de l'homme d'affaires Michel Moulin (59 ans), fondateur de ParuVendu et du 10Sport, qui s'est exprimé dans les colonnes du Figaro. Il y confirme la présence dans sa liste de plusieurs personnalités extérieures au monde du football, comme Max Guazzini (ex-président du Stade Français), David Douillet, Bernard Squarcini (ex-patron de la Direction centrale du renseignement intérieur) ou Christine Kelly (journaliste sur CNews), comme L'Équipe l'avait révélé le 14 novembre. lire aussi Le drôle de casting de Michel Moulin, potentiel candidat à la présidence de la FFF Il précise aussi bénéficier de la présence à ses côtés de plusieurs anciens joueurs « comme Peguy Luyindula, Kader Ferhaoui, Pascal Olmeta ou encore Nicolas Dieuze [...] ». « Fabien Barthez, Eric Di Meco et Daniel Bravo sont également derrière moi », assure-t-il. « Il faut que la fédération soit au service des clubs et par l'inverse, expose Michel Moulin pour justifier sa candidature. Elle n'a aucune reconnaissance pour le monde amateur. [...] Il faut décentraliser la FFF, trop parisienne, et que les présidents de Ligue et de district soient rémunérés comme de vrais chefs d'entreprise avec des objectifs chiffrés. » Michel Moulin « Si au-dessus de [Deschamps], on lui dit de faire jouer Benzema, il doit le faire jouer » L'actuel président délégué de Blois Foot 41 (National 2) estime par ailleurs que les dirigeants actuels de la fédération ont « multipli(é) les erreurs de management », notamment au sujet de Karim Benzema. « Didier Deschamps c'est un salarié de la FFF, juge Moulin. Si au-dessus de lui, on lui dit de faire jouer Benzema, il doit le faire jouer. » L'élection à la présidence de la FFF doit se tenir le 13 mars. Le 15 décembre, l'ancien président de la LFP Frédéric Thiriez avait déjà annoncé sa candidature à L'Équipe.