Foot - FFF - FFF : Frédéric Thiriez, battu lors de l'élection à la présidence, reconnaît son « échec »

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Largement battu par Noël Le Graët pour la présidence de la FFF, l'ancien président de la LFP estime qu'il a failli, mais que le « système » ne l'a pas aidé. Depuis sa défaite, samedi matin, lors de l'assemblée fédérale élective (il a réuni 25,11 % des voix contre 73,02 % à Noël Le Graët), Frédéric Thiriez, l'ex-patron de la Ligue de football professionnel (LFP), n'a pas pris la parole publiquement. Ce dimanche, il a toutefois transmis un communiqué dans lequel il revient sur sa tentative ratée pour devenir président de la FFF. lire aussi Noël Le Graët réélu président de la FFF « Je prends pleinement ma part de responsabilité dans cet échec, explique-t-il. Mais chacun sait aussi que le système est conçu pour rendre toute alternance particulièrement difficile. C'est ainsi, du moins pour le moment. Je ne regrette aucunement d'avoir participé à cette élection, j'en suis même fier. Nous aurons, modestement, fait progresser le débat pour une fédération plus ouverte, plus démocratique, à l'écoute des clubs et des élus de terrain, exemplaire dans la défense des valeurs de notre sport. Nos idées l'emporteront, tôt ou tard. Nous continuerons, avec mon équipe et avec vous si vous le souhaitez, à les porter fièrement. » Pour l'heure, il ne dit pas s'il compte rester dans la course et viser une nouvelle fois la succession de Noël Le Graët dans quatre ans. lire aussi Battu, Michel Moulin donne rendez-vous « dans quatre ans »