Foot - FFF - Luis Fernandez souhaite qu'Albert Gemmrich tienne ses engagements

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Luis Fernandez reproche à Albert Gemmrich, président de la Ligue Grand-Est, de ne pas tenir un engagement auprès des anciens internationaux. Luis Fernandez, qui a décidé d'appuyer la candidature de Frédéric Thiriez dans l'élection à la présidence de la Fédération Française de Football (le 13 mars), a répondu à son tour à Albert Gemmrich. Ce dernier, président de la Ligue Grand-Est, avait assuré à L'Equipe qu'il n'avait jamais tenu les propos que Fernandez lui attribuait. Albert Gemmrich, président de la Ligue Grand-Est « Depuis 2013, je travaille avec Noël Le Graët et nous avons considérablement fait progresser le football » « Lors d'une réunion du CIF (club des anciens internationaux), Monsieur Gemmrich s'est levé et a dit devant tout le monde qu'il allait attaquer Madame Hardouin (directrice générale de la FFF) et Monsieur Le Graët (son président) à la suite de la manière dont ils nous traitent. Et il reste sur la liste de Noël Le Graët », avait regretté l'ancien entraîneur du PSG. « Je me suis en effet exprimé pour dire que je me chargerais du dossier des relations entre le CIF et la FFF, a expliqué Gemmrich. Depuis 2013, je travaille avec Noël Le Graët et nous avons considérablement fait progresser le football. Je me sens parfaitement bien dans son équipe. » Luis Fernandez à propos d'Albert Gemmrich « Si on ne pense pas à défendre déjà ses anciens coéquipiers en équipe nationale, comment peut-on défendre le football amateur ? » « Je comprends très bien que M. Gemmrich se mette sur la liste de M. Le Graët mais je dis simplement que quand on prend des engagements vis-à-vis des anciens internationaux (CIF) on les tient, a rebondi ce vendredi Luis Fernandez. J'étais présent à cette réunion du CIF quand des promesses ont été faites. Si on ne pense pas à défendre déjà ses anciens coéquipiers en équipe nationale, comment peut-on défendre le football amateur ? Moi je veux avancer avec le monde du football dans sa globalité. »
Pour Luis Fernandez, « le football amateur existe aussi et il est très important pour moi de s'en occuper avec des anciens et des plus jeunes qui l'ont servi. Nous sommes les serviteurs de ce sport que nous aimons tant. J'ai toujours été loyal et je pense que le football doit être une grande famille où personne n'est oublié. »