Foot - FFF - Marc Keller (Strasbourg) a « poussé Le Graët à se représenter » à la présidence de la FFF

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

Dans un entretien accordé à l'AFP, Marc Keller, président de Strasbourg, évoque son soutien à Noël Le Graët dans la course à la présidence de la FFF. Le président de Strasbourg Marc Keller a évoqué dans un entretien à l'AFP son soutien à Noël Le Graët dans la course à la présidence de la FFF. À un mois du scrutin du 13 mars, le membre du comité exécutif de la FFF depuis 2016 assure : « Je faisais partie des gens qui poussaient Noël Le Graët à se représenter. Il a pris une très bonne décision. Avant le Covid, on était dans une vraie dynamique sportive, économique, populaire, sociale, pour le foot français. Sur le bilan, il n'y a rien à dire. Et par rapport à la crise qu'on traverse, l'expérience du président est un vrai atout ». Perçu souvent comme un héritier possible, Keller esquive : « Sur l'histoire de la succession, c'est vrai que mon nom est apparu ici ou là. [...] Ce n'est pas le sujet aujourd'hui. La campagne va commencer, on va débuter la tournée des ligues, il y a une élection à gagner. Je reconnais que Noël Le Graët a dit que j'étais un successeur possible, qu'il m'aimait bien, c'est très flatteur. Mais il a rappelé aussi que j'étais président du Racing (une fonction incompatible avec un mandat exécutif). C'est un club que j'ai fait grandir et qui doit encore grandir. S'il est élu, il s'engage pour un mandat de quatre ans et moi je serai à ses côtés pour continuer le travail entamé sous sa direction. »