Foot - FFF - Les réactions de la LFP et des proches de Le Graët après sa réélection à la tête de la FFF

L'Equipe.fr
Élue présidente de la Ligue de football professionnelle en novembre dernier, Nathalie Boy de la Tour veut faire de l'instance «un acteur qui aide les clubs à accroître leurs revenus pour permettre d'avoir le meilleur spectacle possible» .

Plusieurs membres de l'équipe de Noël Le Graët ainsi que les dirigeants de la LFP ont réagi, ce samedi midi, à sa réélection à la tête de la FFF.Nathalie Boy de la Tour (présidente de la Ligue de football professionnel), à l'AFP : «Je félicite Noël Le Graët pour cette belle élection. En tant que présidente de la Ligue, je suis membre de droit du comité exécutif de la FFF et, depuis mon élection, les relations avec la fédération sont clairement apaisées, on travaille très bien et on va continuer à travailler ensemble sur les nombreux dossiers qui nous attendent. On a ouvert un bureau en Chine, il y a les sujets de la professionnalisation de l'arbitrage, de l'arbitrage vidéo, la mise en oeuvre de la loi Braillard... Il n'y avait pas de préférence de la LFP mais on est très content de cette élection, ce qu'on a pu voir est qu'elle a été vraiment démocratique puisque les candidats ont pu présenter leurs programmes et échanger.»Didier Quillot (directeur général de la LFP), à l'AFP : «Les relations entre la Ligue et la fédération sont apaisées depuis un an, elles vont continuer à l'être parce qu'on va s'inscrire dans la continuité de ces relations. Ça fait déjà un an que les relations sont apaisées, ça va bien sûr continuer. À la Ligue, on n'a pas participé à la campagne, on travaille depuis maintenant un an pour améliorer le football professionnel, on a deux clubs encore en compétition européenne, un championnat très attractif, des comptes dans le vert pour la première fois depuis huit ans. Les indicateurs du football pro sont orientés dans le bon sens.»Brigitte Henriques (nouvelle vice-présidente déléguée de la FFF), à l'AFP : «Un match n'était jamais gagné avant de l'avoir joué. On a occupé le terrain de manière très professionnelle, et encore jusqu'à tard, hier soir. Donc forcément, on est content, on n'a pas de regret, on est allé au bout de ce qu'on pouvait faire et ça a payé. Cette victoire, il a fallu aller la chercher, donc on est vraiment ravis. On a encore beaucoup à faire, on a fait beaucoup sur le premier mandat mais on n'a pas fini. Pour moi oui, c'est une promotion, ma mission va être beaucoup plus large, je vais pouvoir porter cette politique encore plus sur le terrain, représenter le président... Mais très sincèrement ce n'est pas quelque chose que j'ambitionnais, ce qui m'importe est que le football français avance, qu'il soit plus performant.»Marc Keller (président du RC Strasbourg, élu au comité exécutif de la Fédération française de football), à l'AFP : «Cela a été deux mois de campagne très intéressants, on a vu toutes les Ligues, le monde amateur, c'était important de voir tout le monde pour voir les retours, sur un bilan indiscutable, très positif. On est conscient de ce qui a été très bien fait depuis quelques années mais qu'il faut encore améliorer. C'est une victoire, cela a été une belle campagne pour une belle liste. On aura chacun des responsabilités précises, c'est l'esprit de la liste de Noël Le Graët d'avoir des spécialistes dans chaque domaine. On va rentrer dans le concret très vite mais aujourd'hui, on savoure.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages