Foot - FIFA - Les clubs européens exigent « un accord » avec la FIFA sur la réforme du calendrier international

·1 min de lecture

L'Association européenne des clubs (ECA) a exigé vendredi de la FIFA « un accord » sur la réforme du calendrier international, regrettant « l'absence de réelle consultation » sur son projet d'une Coupe du monde tous les deux ans. L'Association européenne des clubs (ECA), présidée par le patron du PSG Nasser al-Khelaïfi, a exigé vendredi de la FIFA « un accord » sur la réforme du calendrier international, rappelant l'instance à ses obligations et regrettant « l'absence de réelle consultation » sur son projet d'un Mondial tous les deux ans, défendu en particulier par Arsène Wenger. Comme nombre d'acteurs du foot mondial avant elle - l'UEFA en particulier - la puissante ECA « a suivi avec beaucoup d'inquiétude » le lancement par la FIFA « d'une campagne de communication » pour doubler la fréquence de la Coupe du monde, indique-t-elle dans un communiqué. lire aussi Wenger : « Vous voulez être le meilleur chaque année » Sur le fond, le lobby représentant 247 clubs, employeurs de la plupart des internationaux présents dans les grandes phases finales, est favorable à une réduction du nombre de fenêtres internationales, mais pas à un Mondial bisannuel. Le projet de la FIFA aurait « un impact direct et destructeur » sur le football de club, « mettrait en danger la santé et le bien-être des joueurs », « diluerait la valeur et le sens des compétitions de clubs et de sélections » et « entrerait en conflit » avec les tournois féminins et de jeunes, énumère l'ECA. Si la FIFA a annoncé vouloir « écouter tous les avis », elle n'a pour l'heure prévu qu'une seule consultation formelle : avec ses 211 fédérations membres, réunies jeudi prochain, et parmi lesquelles une majorité de petits pays a financièrement intérêt à un Mondial plus fréquent.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles