Foot - FIFA - La FIFA dépose une plainte contre Sepp Blatter et l'ancienne direction

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

La Fédération internationale (FIFA) a annoncé ce mardi avoir déposé une plainte contre l'ancienne direction et notamment son ex-président Sepp Blatter, pour « présomption de mauvaise gestion criminelle » dans le cadre du lancement de son musée, à Zurich. Après avoir mandaté des experts pour réaliser une enquête interne, la Fédération internationale (FIFA) a déposé une plainte auprès du procureur du Canton de Zurich, pour « présomption de mauvaise gestion criminelle » de la part de l'ancienne direction. Dans un long communiqué publié ce mardi, l'instance mondiale a expliqué avoir trouvé des preuves de l'implication directe de Sepp Blatter, l'ancien président de la FIFA (1998-2015), ainsi que d'autres personnes, dans des activités douteuses en relation avec le lancement du musée de la FIFA, ouvert en 2016.

Son coût total, estimé à 500 millions de francs suisses (environ 460 millions d'euros), « aurait pu et dû être consacré au développement du football », selon le communiqué de la FIFA, qui a investi 140 millions de de francs suisses dans la rénovation du bâtiment qui accueille aujourd'hui le musée dans le centre-ville de Zurich. L'ancien direction de l'instance s'est aussi engagée à payer un loyer s'élevant à 360 millions de francs suisses, jusqu'en 2045. « Un large éventail de circonstances suspectes et de défaillances de gestion » « Compte tenu des coûts énormes associés à ce musée, ainsi que du mode de fonctionnement général de la direction précédente de la FIFA, un audit médico-légal a été mené afin de découvrir ce qui s'est réellement passé, est-il expliqué dans le communiqué. Cet audit a révélé un large éventail de circonstances suspectes et de défaillances de gestion, dont certaines peuvent être de nature criminelle et qui doivent donc faire l'objet d'une enquête approfondie de la part des autorités compétentes. Nous sommes arrivés à la conclusion que nous n'avions pas d'autre choix que de signaler l'affaire aux procureurs de la République. » Fin novembre, Sepp Blatter et Michel Platini, ancien président de l'UEFA à la même époque, ont fait l'objet d'une nouvelle procédure judiciaire pour « escroquerie » et « abus de confiance » en Suisse. Les deux hommes avaient déjà été poursuivis après le paiement présumé « déloyal » par la FIFA de 2 millions de francs suisses (1,8 M€) au Français. Après plusieurs années de procédure, Platini avait finalement été blanchi par un tribunal pénal suisse, en mai 2018, même si sa suspension de « toute activité liée au football » avait été maintenue jusqu'en octobre 2019.