Foot - Une footballeuse japonaise se présente comme un homme transgenre

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Kumi Yokoyama, joueuse japonaise évoluant aux États-Unis, s'est présentée pour la première fois comme un homme transgenre. Une footballeuse japonaise évoluant aux États-Unis, Kumi Yokoyama, s'est présentée pour la première fois comme un homme transgenre, alors que le Japon est en retard comparé à d'autres pays développés quant à la reconnaissance des droits des personnes LGBT +. En vivant aux États-Unis, il est plus facile d'être « ouvert » sur la sexualité et le genre, a déclaré ce week-end Kumi Yokoyama dans une vidéo sur la chaîne YouTube de son ancienne coéquipière japonaise Yuki Nagasato, championne du monde en 2011 et jouant elle aussi aux États-Unis. « J'ai pensé que si des gens comme moi ne s'exprimaient pas, les choses n'avanceraient pas » « Récemment, le terme LGBTQ est devenu courant au Japon, et on le voit dans les médias maintenant », a commenté Kumi Yokoyama, 27 ans, qui joue à Washington, « mais j'ai pensé que si des gens comme moi ne s'exprimaient pas, les choses n'avanceraient pas. » La pression est forte au Japon pour se conformer aux normes de genres, les discriminations étant moins fortes aux États-Unis ou en Allemagne, a estimé la Kumi Yokoyama, qui a joué en 2017-2018 à Francfort.

Au Japon, une proposition de loi contre les discriminations des personnes LGBT + n'a finalement pas été votée lors de la session parlementaire qui s'est achevée la semaine dernière, malgré l'imminence des JO de Tokyo (23 juillet-8 août) et le message de tolérance véhiculé par le mouvement olympique. Lundi, l'haltérophile néo-zélandaise Laurel Hubbard est devenue la première athlète ouvertement transgenre à être sélectionnée par un comité olympique national pour participer à des JO.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles