Foot - France - 17 dates à trouver pour finir les Championnats

L'Equipe.fr
L’Equipe

Réuni en conseil d'administration de la Ligue ce mardi après-midi, le football français veut tout faire pour finir ses compétitions nationales. Mais il ne sait pas quand il va reprendre. L'unanimité des membres du conseil d'administration de la Ligue de football professionnel (LFP) ce mardi après-midi, a été totale: « la priorité des priorités » pour reprendre l'expression de Didier Quillot, le directeur général exécutif de l'instance, est de terminer les Championnats nationaux, la Ligue 1 et la Ligue 2, ainsi que les deux Coupes nationales, quitte à jouer tous les trois jours. Toutes les familles, clubs, joueurs, instances, administratifs dont les médecins et entraîneurs ont affiché un visage uni. En écho aux décisions de l'UEFA, qui s'est réunie dans la matinée, le foot français se donne la date butoir du 30 juin pour clore cette saison. « Nous remercions l'UEFA d'avoir reporté l'Euro d'un an (du 11 juin au 11 juillet 2021), cela nous donne plus de souplesse pour finaliser nos compétitions », a déclaré Nathalie Boy de la Tour, la présidente de la LFP. Même si une date butoir a été définie, au cas par cas, il pourrait y avoir des arrangements pour des Championnats en France ou en Europe, où certaines compétitions s'achèvent courant juillet. Ceux-ci devraient être déterminés le plus tôt possible afin de ne pas trop chambouler ensuite la nouvelle saison qui s'ouvrira en décalé. La Ligue a répertorié qu'il lui fallait trouver 17 dates pour achever l'exercice 2019-2020: 10 journées de L1 et de L2, le match en retard Strasbourg-PSG comptant pour la 28e journée, la finale de Coupe de France et celle de Coupe de la Ligue, deux matches de play-offs et deux rencontres de barrages L1/L2. À cela, potentiellement, pourraient s'ajouter six dates européennes si le PSG et/ou Lyon allait jusqu'en finale de la Ligue des champions. Dans toutes ces projections, une inconnue demeure. Et elle est de taille. Quand les matches pourront-ils reprendre? Éric Rolland, ancien médecin du PSG et représentant du corps médical du foot français au sein du CA de la Ligue, a expliqué que si les entraînements pouvaient redémarrer après les deux semaines de confinement, il faudrait deux autres semaines aux joueurs pour se remettre dans le coup physiquement. Ce qui impliquerait une reprise des compétitions au plus tôt à la mi-avril. Plus la durée du confinement sera longue, plus la reprise sera tardive. Les instances du football s'aligneront sur les directives des autorités publiques.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi