Foot - GRE - Grèce : Abou Ba visé par des insultes racistes

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le jeune milieu de terrain prêté par Nantes à l'Aris Salonique (GRE) a été la cible d'insultes racistes lors de la 18e journée du Championnat grec, samedi, à Larissa. Le jeune milieu de terrain nantais Abou Ba, prêté cet été à l'Aris Salonique après avoir été transféré de Nancy à Nantes, a été victime d'insultes racistes lors de la 18e journée du Championnat grec à Larissa samedi (0-0). Des incidents largement condamnés dans le pays. Ba, 21 ans, a été la cible de quelques supporters de Larissa lors de son entrée à l'heure de jeu. Le Français a tenté de quitter la pelouse avant d'être stoppé par des officiels. Le club de Larissa a fustigé dimanche « le comportement inacceptable de deux ou trois personnes, que nous considérons comme des ordures (sic), contre Ba, et qui ont sali l'image de nos supporters ». Le sous-secrétaire d'État aux Sports grec, Lefteris Avgenakis, a également condamné leur comportement. « Le racisme n'a pas sa place dans la vie publique de ce pays, à l'intérieur comme à l'extérieur des enceintes sportives. Les règlements sont clairs et il est évident que des sanctions vont être prises », a-t-il tweeté. L'Association grecque des footballeurs professionnels s'est jointe à la vague de critiques. « Nous ne voulons pas de racistes dans les stades. Vous n'avez pas votre place parmi nous et vos idées sont une offense à la dignité humaine », a déclaré l'instance. Coéquipier de Ba, l'ailier français Nicolas Diguiny s'était indigné à l'issue du match. « C'est une honte ce qu'il s'est passé à Larissa. Je veux tout de même croire que cela ne représente pas toute la ville ni le football grec », avait-il déclaré à la télévision grecque. Racisme : cinq ans d'interdiction de stade pour le fan qui avait insulté Mario Balotelli à Vérone

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi