Foot - HOL - La police disperse des émeutiers au canon à eau avant le choc Feyenoord-Ajax

·1 min de lecture

Sur fond de contestation contre le confinement et de rivalité sportive, des incidents ont précédé le coup d'envoi du match Feyenoord-Ajax, remporté (2-0) par les Amstellodamois. Alors que les Pays-Bas sont entrés dimanche dans un nouveau confinement pour tenter de stopper la cinquième vague de Covid-19, la police de Rotterdam a dispersé au canon à eau « plusieurs dizaines » d'émeutiers à proximité du stade De Kuip, juste avant le choc en Championnat entre Feyenoord et l'Ajax Amsterdam (17e journée). D'après l'agence de presse néerlandaise ANP, le bus de l'Ajax a été visé par des fumigènes et des feux d'artifice à son arrivée au stade. Toujours selon ANP, un groupe de 100 à 150 personnes a également lancé des feux d'artifice et des bouteilles sur la police et une « poignée de personnes » a été arrêtée.

Tendu sportivement aussi Le match, qui s'est joué à huis clos en raison des restrictions sanitaires, s'annonçait encore plus tendu que d'habitude après le transfert de Steven Berghuis, passé du Feyenoord à l'Ajax l'été dernier. Le Feyenoord a la réputation de compter des supporters parmi les plus violents d'Europe. Des « hooligans » ont été ainsi reconnus dans les violentes émeutes ayant frappé la ville en janvier et fin novembre 2021. L'Ajax, avec Berghuis titulaire, l'a emporté (2-0) dans une rencontre heurtée (7 cartons jaunes) et reprend provisoirement la tête de l'Eredivisie avant le match du PSV à Waalwijk (coup d'envoi à 16h45). Feyenoord est troisième, à trois longueurs. lire aussi Le classement de l'Eredivisie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles