Foot - HOL - Racisme - Pays-Bas : le parquet enquête sur un incident raciste en deuxième division

L'Equipe.fr
L’Equipe

Le parquet néerlandais a enquêté sur un incident raciste survenu en deuxième division, un joueur de l'Excelsior Rotterdam ayant été pris à partie par des supporters de Den Bosch. Les procureurs néerlandais ont annoncé lundi enquêter sur un incident raciste ayant entraîné dimanche une brève interruption d'un match en D2. Des insultes racistes visant Ahmed Mendes Moreira, joueur de l'Excelsior Rotterdam, ont été proférées depuis les tribunes lors d'un match contre Den Bosch. À la suite de ces cris, Mendes Moreira a quitté la pelouse et le match a été interrompu par l'arbitre pendant plusieurs minutes. Selon les médias néerlandais, Moreira a déclaré avoir entendu des bruits de singe et des chansons sur « Zwarte Piet », compagnon à la peau noire de Saint-Nicolas régulièrement accusé de véhiculer des stéréotypes racistes. « En collaboration avec la police, nous allons examiner ce qui s'est passé (pendant le match) et enquêter pour voir s'il est possible de déterminer qui était impliqué », a indiqué le parquet néerlandais sur Twitter. Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte a qualifié l'incident de « vraiment terrible » et a salué le comportement de l'arbitre. « Le racisme n'a pas sa place dans ce pays », a affirmé le dirigeant, cité par l'agence de presse néerlandaise ANP. La Fédération néerlandaise de football (KNVB) a assuré que l'incident ferait l'objet d'une enquête. Les chants étaient « franchement dégoûtants », a déclaré Jan Bluyssen, responsable compétitions de la KNVB, à la NOS Radio. « Je suis juste énervé et déçu que cela se produise encore en 2019 », a-t-il ajouté. Une rencontre entre le FC Den Bosch et AZ Alkmaar avait déjà dû être interrompue en 2013 à cause de plusieurs incidents racistes. Den Bosch avait également fait face à des sanctions pour comportement raciste de la part de certains de ses supporters. L'international néerlandais Georginio Wijnaldum, milieu de terrain pour Liverpool et les Pays-Bas, s'est dit « choqué » par l'incident. « Cela a été très difficile pour moi personnellement. Je ne m'attendais pas à ce que cela se produise aux Pays-Bas », a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse de l'équipe nationale néerlandaise. Memphis Depay, l'attaquant de l'Olympique lyonnais et des Pays-Bas, a lui interpellé dimanche la Fédération de football de son pays et l'UEFA : « Quand cela va-t-il s'arrêter ? Qu'allons-nous faire, particulièrement en vue de l'Euro-2020 ? » L'incident accentue la controverse annuelle entourant le personnage de « Zwarte Piet », version néerlandaise du père Fouettard, à la peau noire et à la coiffure afro. Le personnage fait également débat à l'étranger. La vedette de téléréalité américaine Kim Kardashian a notamment dénoncé dimanche sur les réseaux sociaux cette tradition néerlandaise, la qualifiant d' « inquiétante ».

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi