Foot - HON - Le ministre hongrois des Affaire étrangères fustige l'UEFA

·1 min de lecture

Le ministre hongrois des Affaires étrangères juge « pitoyable et lâche » la décision de l'UEFA d'imposer le huis clos aux deux prochains matches de la Hongrie, après le comportement jugé discriminatoire de ses supporters lors de l'Euro. Peter Szijjarto, le ministre hongrois des Affaires étrangères a jugé l'UEFA « pitoyable » après que l'instance européenne a ordonné à la Hongrie de jouer ses deux prochains matches à huis clos (un troisième étant assorti de sursis pour une période probatoire de deux ans), en raison du comportement discriminatoire des supporters hongrois lors de l'Euro 2021, coupables notamment d'avoir exhibé des banderoles ouvertement homophobes et anti-LGBT lors du tournoi. 100 000 euros d'amende « Le comité qui prend une telle décision est un organe pitoyable et lâche. Ils devraient avoir honte d'eux-mêmes », s'est emporté le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto, dans un langage peu diplomatique, sur sa page Facebook. La Fédération hongroise, qui devra aussi s'acquitter d'une amende de 100 000 euros, a été sommée d'afficher lors de ses prochaines matches une banderole avec la mention « Equal Game », en référence à la campagne de l'UEFA visant à promouvoir l'inclusion et la diversité dans le football.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles