Foot - Instances - La FIFA donne sa version sur l'affaire du jet privé de Gianni Infantino

L'Equipe.fr
L’Equipe

Ce samedi, la FIFA a apporté des précisions concernant un article publié par le « Süddeutsche Zeitung », mettant en cause son président, Gianni Infantino, qui aurait obtenu un vol privé en s'appuyant notamment sur un rendez-vous imaginaire. Sans surprise, la FIFA n'a guère apprécié l'article publié par le Süddeutsche Zeitung dans son édition du week-end. Le quotidien allemand y affirme en effet que Gianni Infantino, le président de l'instance, a utilisé, le 11 avril 2017, un vol privé, qui l'a mené du Surinam vers Zurich. Ce déplacement au prix exorbitant aurait été justifié auprès de la FIFA par la tenue le lendemain à Nyon d'un rendez-vous avec le Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA. Or, selon le Süddeutsche Zeitung, ce rendez-vous n'a jamais eu lieu. À ce sujet, la FIFA, par l'intermédiaire d'un porte-parole, a tenu à donner sa version des faits : « Il était prévu que le président de la FIFA se rende du Surinam vers l'Europe le 11 avril 2017. Une place dans un vol commercial lui avait été réservée ce jour-là, puisqu'il avait des rendez-vous de travail programmés le lendemain là-bas (en Europe). Mais ce vol commercial a été annulé, c'est pourquoi il a pris un vol privé. Cette décision a été prise dans le respect des règles et des règlements de la FIFA. En effet, les vols commerciaux constituent l'option prioritaire pour le président de la FIFA, et les vols privés ne peuvent être utilisés que lorsque les circonstances le justifient, et c'était le cas en avril 2017. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi