Foot - IRN - Les femmes iraniennes finalement privées de retour au stade

·1 min de lecture

Alors qu'elles devaient retourner au stade après deux ans d'interdiction, les Iraniennes ne pourront finalement pas assister au match de l'équipe nationale masculine face à la Corée du Sud, mardi, à Téhéran. Il se jouera à huis clos. Les Iraniennes l'espéraient mais elles ne retrouveront finalement pas les gradins du stade Azadi de Téhéran, mardi, car le match de qualification pour la Coupe du monde 2022 contre la Corée du Sud se jouera sans spectateur, a annoncé la Fédération, sans expliquer ce huis clos. Lundi, la télévision d'État avait pourtant annoncé que les femmes seraient autorisées à assister au match entre les deux équipes nationales. Aucun match en public depuis 2019 La FIFA faisait pression depuis des années pour que l'Iran ouvre ses stades aux femmes, mais Téhéran n'avait jusqu'à 2019 autorisé qu'en de rares occasions un nombre limité d'entre elles (au maximum un millier de supportrices en novembre 2018) à assister à quelques rencontres. En octobre 2019, elles avaient pu assister au match de la sélection masculine iranienne face au Cambodge en éliminatoires. Après la Révolution islamique de 1979, les Iraniennes se sont vu refuser l'accès aux stades, officiellement pour les protéger de la grossièreté masculine.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles