Foot - ITA - Gennaro Gattuso revient sur les accusations d'homophobie et de sexisme

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Dans un entretien accordé à « Il Messagero », l'entraîneur italien affirme avoir été « blessé » par une campagne en ligne le dépeignant comme homophobe et sexiste au moment où il négociait avec Tottenham. Dans un entretien accordé au journal Il Messaggero, Gennaro Gattuso s'est dit encore « blessé » par les accusations d'homophobie dont il a fait l'objet de la part de certains supporters de Tottenham, opposés à sa venue en tant qu'entraîneur. Ces accusations sont basées sur des propos tenus pendant sa carrière de joueur. « J'ai dû accepter une histoire qui m'a blessé bien plus qu'une défaite ou qu'une suspension », a déclaré l'ancien coach de Naples. lire aussi La Fiorentina officialise le départ de Gattuso La campagne en ligne intitulée #NoToGattuso avait été décisive dans le choix final des dirigeants de ne pas choisir Gattuso comme entraîneur. Le club londonien a finalement opté pour le technicien portugais Nuno Espirito Santo. Les propos mis en avant par cette campagne remontaient à l'Euro 2008 lorsque le milieu italien s'était dit « scandalisé » par la légalisation du mariage homosexuel en Espagne. « Oui, cela me scandalise parce que je crois en la famille, mais bon on est en 2008 et chacun fait ce qu'il veut », avait-il ajouté. « Moi les femmes dans le foot, elles ne me vont pas. Je suis désolé mais c'est comme ça », avait-il également estimé en 2013, réagissant à la nomination de Barbara Berlusconi, fille de l'ex-président du conseil italien et propriétaire de l'AC Milan, parmi les dirigeants du club lombard.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles