Foot - ITA - Italie : la Juventus s'impose face à la Sampdoria, Cristiano Ronaldo ouvre son compteur

·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Portée par un trident offensif Ronaldo-Kulusevski-Ramsey inédit, la Juventus Turin, ultra-dominatrice, a lancé idéalement sa saison, ce dimanche, face à la Sampdoria (3-0). Pour la première d'Andrea Pirlo sur le banc de la Juventus Turin, le coach italien avait décidé d'aligner un 5-4-1, ou 3-5-2 selon les phases de jeu, avec Adrien Rabiot titulaire au milieu et surtout Ronaldo seul en pointe au début du match pour affronter la Sampdoria de Claudio Ranieri. Bien lui en a pris, car les Turinois ont su exploiter les nombreux espaces laissés par la défense de la Sampdoria pour se créer plusieurs occasions dans le premier acte. Une première frappe lointaine de Danilo (6e) a d'ailleurs fait passer quelques frissons dans le Juventus Stadium, qui pouvait accueillir du public ce dimanche soir avec une limite de 1 000 spectateurs. Quelques minutes plus tard, Aaron Ramsey a lancé en profondeur Cristiano Ronaldo (10e), qui s'est présenté seul devant Emil Audero, mais le portier italien a repoussé son tir en corner. Sous pression, la Sampdoria a reculé et l'ailier Dejan Kusulevski (20 ans) en a profité sur un ballon mal renvoyé à droite de la surface de réparation. D'une frappe enroulée du pied gauche, le Suédois, arrivé cet été de Parme, a enchaîné et marqué son premier but pour son premier tir sous les couleurs de la Juventus en match officiel. lire aussi Les résultats du Championnat d'Italie L'ultra domination des Turinois continuait à s'intensifier lorsque Ronaldo, à nouveau recherché et trouvé par le Gallois Aaron Ramsay, trouvait la barre dans un angle fermé à gauche de la surface de réparation (34e). La domination des Bianconeri était nette, avec près de 75 % de possession dans la première demi-heure et aucun tir concédé. Seulement deux frappes de l'avant-centre Bonazzoli (31e, 45e) ont permis aux Gênois de se montrer dangereux en première mi-temps. Une main non sifflée dans la surface de réparation du défenseur turinois Leonardo Bonucci (42e) aurait pu toutefois inverser la tendance en faveur de la Sampdoria juste avant la pause. Signe d'une volonté de changement de la part de Claudio Ranieri, l'Italien de 68 ans a effectué un triple changement à la reprise avec notamment les entrées de Fabio Quagliarella et Gaston Ramirez pour densifier son secteur offensif. Le jeu s'est alors équilibré mais la Sampdoria n'est pas parvenue à convertir ses rares opportunités, comme la volée de Federico Bonazzoli (52e) au-dessus du cadre de Wojciech Szczesny. Le deuxième but a été inscrit par Leonardo Bonucci (78e), à la retombée d'un mauvais dégagement de Bartosz Bereszynski. La Juventus s'est toutefois fait peur en fin de match avec un arrêt réflexe de Szcezsny (83e) et un tir trop croisé de Quagliarella (87e). lire aussi Toute l'actu du Championnat d'Italie Mais la soirée s'est finalement bien terminée pour les Turinois, avec une réalisation de Cristiano Ronaldo. Le Portugais, servi par Ramsey côté gauche, a marqué d'une reprise du droit sans contrôle (88e), sur son dixième tir de la rencontre. Ce dernier but symbolisait l'élan offensif de la Juve, qui a tout de même été fébrile défensivement, et ce malgré une nette domination dans le jeu. En somme, la première sortie de Pirlo a été satisfaisante. L'entraîneur turinois attend désormais l'arrivée possible d'Edin Dzeko, l'attaquant de l'AS Rome. La Juventus affrontera justement la Louve, dimanche prochain (20h45) à Rome, pour un premier sommet de Serie A cette saison. lire aussi Transferts : le directeur sportif de la Juventus enterre la piste Luis Suarez

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles