Foot - ITA - Italie : la Roma dispose de Cagliari et revient à trois points de l'Atalanta

L'Equipe.fr
L’Equipe

Menée au score, la Roma s'est péniblement imposée sur la pelouse de Cagliari (4-3), ce dimanche, lors de la 26e journée de Serie A. L'Atalanta, quatrième, n'est qu'à trois points. La Roma ne lâche pas l'Atalanta. Alors que la formation bergamasque a étrillé Lecce (7-2) un peu plus tôt dans la journée, la Louve a battu Cagliari sur un score un peu moins large (4-3) ce dimanche, lors de la 26e journée de Serie A. Les Romains reviennent à trois points de la quatrième place et restent en course pour une qualification en Ligue des champions. Surprise du début de saison, Cagliari stagne au 11e rang. Le classement de la Serie A Ultra-dominatrice, la Roma s'est procuré de nombreuses occasions dès les premières minutes, mais elle a buté sur un homme : Robin Olsen. En état de grâce, le portier de Cagliari a repoussé les premières tentatives de Mkhitaryan (5e), Kalinic (8e) et Bruno Peres (13e). Il réalisait même un petit miracle avec une double parade devant Kalinic, après une lourde frappe d'Under sur la barre (10e). Profitant des services de leur ange gardien, les Cagliaritants se sont permis d'ouvrir le score grâce à un tir lobé de João Pedro (1-0, 28e). Les résultats de la 26e journée de Serie A Mais l'emprise de la Roma était trop forte pour que les choses en restent là. Dans la foulée du but de Cagliari, Nikola Kalinic a égalisé de la tête, en exploitant une erreur de Luca Pellegrini (1-1, 29e). L'internationale croate a ensuite doublé la mise, bien aidé par un rush d'Henrikh Mkhitaryan (1-2, 41e). À la conclusion d'une contre-attaque éclaire, Justin Kluivert a proprement accru l'avance des siens (1-3, 64e). Moins sereine en fin de rencontre, la Louve a failli être punie. Endormie, la défense romaine a bêtement encaissé un but de Gastón Pereiro (2-3, 75e), avant que João Pedro, auteur d'un doublé, inscrive un penalty en deux temps (3-4, 88e). Heureusement pour la Roma, un coup franc excentré de Kolarov (2-4, 81e) avait permis d'anticiper leur fébrilité dans les derniers instants.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi