Foot - ITA - La Juve domine l'Inter et rêve encore de Ligue des champions

·3 min de lecture

Dominateurs tout au long du match, les joueurs de la Juve ont fait preuve de caractère pour s'imposer contre l'Inter (3-2) samedi. La Juve met la pression sur Naples et l'AC Milan dans la course à la Ligue des champions. La Vieille Dame est toujours vivante. En difficulté cette saison, la Juve n'avait pas d'autres choix que de s'imposer contre l'Inter pour continuer à croire en l'Europe. Les joueurs d'Andrea Pirlo ont fait preuve de caractère en fin de match pour s'imposer à domicile (3-2). lire aussi Le film du match Juventus-Inter Milan Les Bianconeri ont pris le match par le bon bout en mettant de l'impact dans les duels dès le début de la rencontre mais surtout en exploitant la tendresse défensive des Intéristes. Kusulevski a été le premier à se retrouver en situation de frappe (11e et 21e) mais ses deux tentatives ont trouvé les gants de Samir Handanovic bien dans son match. Sur un corner pour la Juve, Matteo Darmian a accroché un Turinois et l'arbitre de la rencontre a sifflé un penalty discutable. C'est finalement Cristiano Ronaldo qui est venu se présenter devant le portier de l'Inter. Si le portier de l'Inter le stoppe une première fois, le ballon revient dans les pieds du Portugais qui n'a fait que le pousser au fond des filets (24e). Romelu Lukaku est venu répondre, lui aussi sur penalty, pour égaliser et marquer son 250e but toutes compétitions confondues, que ce soit en club ou en sélection. Les Bianconeri ont poussé jusqu'à la fin de la première mi-temps et c'est Juan Cuadrado, monté aux avant-postes, qui d'une frappe puissante et contrée a redonné l'avantage à son équipe. lire aussi Les matchs de la 37e journée de Serie A Seconde mi-temps sous haute tension En seconde mi-temps, l'Inter est revenu avec des envies différentes. Plus offensifs et plus tranchants, les joueurs d'Antonio Conte auraient pu reprendre l'avantage grâce à Lautaro Martinez mais la frappe de l'Argentin (53e) est passée tout proche de la barre transversale. L'expulsion plus que discutable de Bentancur (55e) - pour un deuxième carton jaune - a permis aux Intéristes d'avoir plus d'espace dans l'entrejeu. Eriksen, Barella et Brozovic étant en difficulté depuis le début du match en ont finalement profité pour sortir la tête de l'eau. Le milieu italien Nicolo Barella a d'ailleurs été le plus proche de l'égalisation mais sa frappe trop croisée (77e) n'a pas inquiété Szczesny. lire aussi Super Ligue : le président de la Fédération italienne menace d'exclure la Juventus Acculée en défense lors des dix dernières minutes, la Juventus s'en est d'abord remise à son gardien pour stopper la tête de Vecino (80e) mais Romelu Lukaku est venu trouver l'espace pour égaliser (83e). Dans une fin de match sous haute tension, la Juventus à 10 a continué à pousser et a été récompensée par un penalty. Cuadrado, déjà buteur, l'a transformé et est venu donner la victoire aux siens. Brozovic déjà averti pour contestation après le penalty, a finalement été expulsé (90e+2). Cette victoire permet à la Juve de rester dans la course à la Ligue des champions. Actuellement quatrième, et donc provisoirement dernier qualifié pour la C1, la Vieille Dame espère des faux pas de l'AC Milan et Naples pour avoir son destin entre les pieds lors de la dernière journée du Championnat. lire aussi Le classement de Serie A

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles