Foot - ITA - Lazio - Coronavirus : pas de retrait de points en vue pour la Lazio Rome

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Suspectés d'entorses au protocole Covid l'automne dernier, la Lazio Rome, son président Claudio Lotito et des médecins du club romain encourent des amendes et suspensions, mais pas de retrait de points. C'est ce vendredi que s'est ouvert le procès des tests Covid concernant la Lazio Rome, suspectée d'entorses au protocole l'automne dernier, devant le tribunal fédéral. Le 27 octobre, à la veille du match de Ligue des champions contre Bruges (1-1), trois joueurs de la Lazio (Thomas Strakosha, Lucas Leiva et Ciro Immobile) avaient été diagnostiqués positifs à la suite de tests réalisés par l'UEFA en collaboration avec le laboratoire Synlab. Mais trois jours plus tard, ils étaient négatifs selon le laboratoire Diagnostica Futura d'Avellino, sur lequel s'appuyait la Lazio. Ils avaient alors joué le match suivant sur la pelouse du Torino. Le scénario s'était répété début novembre avec des joueurs testés positifs par le laboratoire affilié à l'UEFA mais un seul faiblement positif pour le laboratoire de la Lazio. La Fédération italienne avait ouvert une enquête, le Torino avait porté plainte. Le 16 février, la Fédération avait accusé le club de « violations de la réglementation fédérale et de non-respect des protocoles sanitaires en vigueur » et renvoyé la Lazio, son président Claudio Lotito et les médecins du club, Ivo Pulcini et Fabio Rodia, devant le tribunal fédéral national. 200 000 euros d'amende requis contre le club La liste des violations de la FIGC comprenait l'absence de signalement rapide des cas positifs à l'autorité sanitaire locale, le fait de ne pas empêcher trois joueurs d'assister à une séance d'entraînement après avoir été testés positif et de ne pas appliquer à deux reprises une période d'isolement obligatoire de 10 jours sur un joueur asymptomatique, impliqué ensuite dans un match de Serie A.
Ce vendredi matin, selon Il Messagero, le procureur de la Fédération a requis comme sanctions 200 000 euros d'amende pour Lazio, 13 mois et 10 jours de suspension pour son président Lotito et 16 mois pour les docteurs Rodia et Pulcini. Ce dernier, en mai 2020, avait contesté ouvertement le protocole, s'opposant au principe de quarantaine et se disant persuadé que le « coronavirus était en train de mourir », le qualifiant de « virus du rhume » (L'Équipe du 8 novembre 2020). Amendes et suspensions, donc, pourraient frapper la Lazio. Mais l'actuel septième de Serie A ne risque pas de retrait de points.