Foot - ITA - La Spezia de Thiago Motta interdite de recrutement par la FIFA

·1 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La Spezia, où Thiago Motta a été nommé entraîneur la semaine dernière, a été interdite de recrutement par la FIFA pour les quatre prochaines périodes de transferts. Ce ne sont pas des débuts rêvés pour Thiago Motta sur le banc de son nouveau club. La Spezia, où il a été nommé entraîneur la semaine dernière, a été interdite de recrutement par la FIFA pour les quatre prochaines périodes de transferts à compter de janvier 2022. Après cet été, le club de Serie A ne pourra donc plus recruter jusqu'en janvier 2024. Une décision incompréhensible pour le club L'instance dirigeante du football mondial accuse La Spezia d' « infractions relatives au transfert international et à l'enregistrement de joueurs de moins de 18 ans ». Plus précisément, les dirigeants du club auraient fait entrer « plusieurs mineurs nigérians en Italie en utilisant un stratagème visant à contourner l'article RSTP (traitant du statut et des transferts des joueurs) ainsi que la loi nationale sur l'immigration ». Une décision incompréhensible pour le club, qui s'est défendu dans un communiqué : « Les prétendues irrégularités se sont produites entre 2013 et 2018, donc sous la précédente administration du club. [...] Tous les membres de l'ancienne propriété et de l'équipe de direction qui en font partie n'occupent actuellement pas de postes à responsabilité au sein du club. » lire aussi Toute l'actu du foot italien Quant à Philip Raymond Platek Jr, le président de La Spezia, qu'il a rachetée à Gabriele Volpi en février 2021, il a assuré qu'il ferait appel de la décision de la FIFA et prendrait « les mesures appropriées pour garantir que notre équipe reste compétitive ».

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles