Foot - JO - Le président de Rennes Nicolas Holveck et les JO : « Libérer Camavinga ? Impossible »

·1 min de lecture

Le président rennais Nicolas Holveck assure que le club n'envisage pas de libérer Camavinga pour les JO malgré sa présence dans la liste du sélectionneur Sylvain Ripoll. Comme de nombreux dirigeants français, le président rennais Nicolas Holveck a découvert ce vendredi la liste des Bleus retenus pour les JO, qui comprend Eduardo Camavinga. La position du club rennais était pourtant connue et consistait à ne pas libérer de joueurs pour cette compétition hors dates FIFA, alors qu'en plus de Camavinga, Faitout Maouassa et Adrien Truffert étaient aussi potentiellement concernés. lire aussi Pour Nice, « Gouiri n'ira pas à Tokyo » Une position qui n'a pas varié et qui ne changera pas, alors que cela supposerait que le milieu international, s'il reste à Rennes, manque pour ainsi dire toute la préparation d'un club qui sera vite confronté au mois d'août à la Ligue Europa Conférence : « J'avais déjà été en contact avec le président de la FFF et le sélectionneur des Espoirs pour expliquer notre position, souligne Holveck. Nous avons à disputer les barrages de la Ligue Europa Conférence les 19 et 26 août, c'est essentiel pour nous d'aller en phase de groupes et aussi pour défendre la cinquième place de la France à l'indice UEFA. Ça nous impose d'avoir tous nos meilleurs joueurs. Donc nous n'y sommes pas favorables, on a besoin de tous nos atouts. Pour nous, c'est impossible. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles