Foot - Justice - Arrêté, l'ancien Toulousain Edwin Congo nie être lié au trafic de drogue

L'Equipe.fr
L’Equipe

Edwin Congo, l'ancien attaquant de Toulouse et de la Colombie, a été interpellé en Espagne dans une opération antidrogue, avant d'être remis en liberté. Remis en liberté après son arrestation en Espagne mardi lors d'une opération antidrogue, l'ancien Colombien Edwin Congo affirme n'avoir aucun lien avec le trafic de cocaïne. « Je suis innocent, je n'ai absolument rien fait qui ait à voir avec la vente, la fabrication ou quoi que ce soit qui ait à voir avec la cocaïne », a assuré l'ex-attaquant de Toulouse à la chaîne La Sexta dans la nuit de mardi à mercredi. Le Colombien de 43 ans a été arrêté mardi lors d'une opération contre le trafic de cocaïne, avec dix autres personnes, puis remis en liberté après avoir été interrogé par la police. « J'ai des liens avec des gens qui sont impliqués là-dedans, mais de là à ce que j'aie changé de vie ou fait quelque chose d'extraordinaire... », a-t-il affirmé. Edwin Congo « Peut-être que je devrais changer un peu dans ce genre de situations, apprendre à mesurer avec qui je suis » Les policiers l'ont interrogé sur ses liens économiques avec un homme spécialisé dans l'importation d'émeraudes et d'or de Colombie en Espagne, a assuré Edwin Congo. « J'ai toujours essayé de faire en sorte que les choses se fassent par écrit et bien », a-t-il poursuivi, répétant être « très serein parce que je ne trafique pas de cocaïne ». « Je n'ai pas changé, je suis la même personne chaleureuse, toujours proche des gens, et peut-être que je devrais changer un peu dans ce genre de situations, apprendre à mesurer avec qui je suis », a reconnu l'ancien international colombien. Congo a été recruté en 1999 par le Real Madrid mais n'a jamais joué avec l'équipe première du géant espagnol, qui l'a prêté à Valladolid en Espagne, au Vitoria Guimaraes au Portugal et à Toulouse en France. Il a également joué à Levante et Gijon avant de prendre sa retraite sportive en 2009.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi