Foot - Justice - Benjamin Mendy en prison jusqu'au 22 décembre

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Accusé de plusieurs viols en Angleterre, Benjamin Mendy doit à nouveau comparaître à Chester le 22 décembre, lors d'une audience préparatoire à son procès, qui doit débuter fin janvier. En attendant, le défenseur international est maintenu en détention provisoire. Il n'était pas convoqué à l'audience, qui s'est tenue en deux temps, ce jeudi, dans deux salles différentes, mais il connaît son prochain rendez-vous judiciaire. Accusé de six viols et d'une agression sexuelle - par quatre plaignantes, dont une mineure de 17 ans - en Angleterre, Benjamin Mendy comparaîtra à nouveau le 22 décembre devant la Cour de la Couronne, à Chester (sud de Liverpool), lors d'une audience préparatoire au procès (« plea and trial preparation hearing »), où le joueur devra également dire s'il plaide coupable ou non coupable des faits qui lui sont reprochés par la justice britannique. lire aussi Nouvelles accusations contre le joueur de City Benjamin Mendy Jusqu'à cette date du 22 décembre, Benjamin Mendy (27 ans) restera en prison, à Altcourse (nord de Liverpool), un établissement pénitentiaire privé où il est incarcéré à titre provisoire depuis fin août pour avoir, à l'époque, enfreint les obligations de sa liberté conditionnelle. Un procès de deux à trois semaines à partir du 24 janvier Lors de cette prochaine audience, juste avant Noël, le tribunal de Chester rendra également sa décision concernant une demande d'abandon des charges (« application to dismiss ») qui pèsent sur le joueur de Manchester City, mais qui ne concerne qu'une partie des accusations dont il fait l'objet. Le procès de Benjamin Mendy est programmé à partir du 24 janvier, à Chester. Il pourrait durer entre deux et trois semaines.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles