Foot - Justice - L'agresseuse présumée de Yoane Wissa mise en examen et écrouée

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Une mère de famille, soupçonnée de l'agression avec un produit corrosif de l'attaquant lorientais Yoane Wissa, a été mise en examen et placée en détention provisoire, ce jeudi. Le joueur est sorti de l'hôpital dans un état rassurant. Comme révélé par le Télégramme, l'agresseuse présumée de Yoane Wissa, victime d'une agression à son domicile dans la nuit du 1er au 2 juillet, a été mise en examen, ce jeudi des chefs de tentative d'assassinat, d'enlèvement d'une personne âgée de moins de 15 ans, de tentative d'enlèvement d'une personne âgée de moins de 15 ans, de violation de domicile et de violences avec arme. Elle a été placée en détention provisoire. Au lendemain de son intrusion au domicile de l'international congolais de 24 ans et de son agression avec un produit corrosif projeté au visage, comme révélé par L'Équipe, cette femme de 32 ans, est suspectée de s'en être pris à une mère de famille avant de la frapper à la tête. Elle lui a aussi projeté un liquide corrosif au visage, avant de s'emparer de son nourrisson, une petite fille d'un mois et demi. Les policiers ont rapidement remonté la piste de cette suspecte alors qu'elle avait passé un appel téléphonique à la deuxième victime, avec son téléphone fixe. La jeune femme nie avoir voulu enlever l'enfant de Wissa
Lors de sa garde à vue, la jeune femme a expliqué avoir subi une fausse couche qu'elle avait dissimulée à son entourage. Elle n'avait alors trouvé aucune autre solution que d'enlever un enfant pouvant correspondre physiquement à celui qui était attendu, aurait-elle expliqué aux enquêteurs. Au cours de son audition, elle a aussi reconnu avoir agressé Yoane Wissa mais a contesté avoir voulu enlever son nouveau-né. Brûlé sur le corps, au visage et surtout aux yeux, le joueur avait rapidement été opéré. Il est sorti ce jeudi de l'hôpital. lire aussi Yoane Wissa s'apprête à quitter l'hôpital

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles