Foot - Justice - La maire de Turin condamnée à 18 mois de prison ferme

L'Equipe.fr
·1 min de lecture

La maire de Turin, Chiara Appendino, a été condamnée ce mercredi par la justice italienne à 18 mois de prison ferme après la bousculade qui avait coûté la vie à deux personnes en 2017 lors d'un rassemblement à l'occasion de la finale de Ligue des Champions entre la Juventus Turin et le Real Madrid. La maire de Turin, Chiara Appendino, a été condamnée ce mercredi à 18 mois de prison ferme par la justice italienne après la bousculade mortelle de 2017 à Turin. Cinq autres personnes dont son ancien chef de cabinet et le préfet de police de la ville ont écopé de la même peine pour homicides et blessures involontaires, les mesures de sécurité nécessaires n'ayant pas été prises. lire aussi Enquête ouverte sur la maire de Turin après la bousculade En 2017, à l'occasion de la finale de la Ligue des Champions entre la Juve et le Real, un rassemblement de personnes avait eu lieu sur la place San Carlo, dans le centre de Turin, afin d'assister au match sur écran géant. Au total, 20 000 personnes étaient présentes. Mais à quelques minutes de la fin du match, des rumeurs d'alerte à la bombe se propagent, provoquant un mouvement de panique. La bousculade avait fait 2 morts et 1 500 blessés. « Nous ferons certainement appel » « Ce qui s'est passé ce jour-là est une douleur que je porte en moi. Mais nous attendons les motivations du verdict et nous ferons certainement appel », a réagi la maire devant les médias italiens. En avril 2018, plusieurs personnes avaient été arrêtées, soupçonnées d'avoir provoqué ce mouvement de foule en dispersant un spray irritant au milieu du rassemblement afin de dérober des objets de valeur.