Foot - Justice - Michel Platini conteste son renvoi devant la justice suisse

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Michel Platini, conteste les accusations du Ministère Public de la Confédération helvétique, qui a renvoyé, ce mardi, l'ancien président de l'UEFA devant la justice pour plusieurs délits, dont l'escroquerie. À la suite de la mise en accusation de Michel Platini par le Ministère Public de la Confédération helvétique, ce mardi, pour plusieurs délits dont l'escroquerie, dans l'affaire du paiement suspect de 2 millions de francs suisses (1,8 million d'euros) à son endroit par Sepp Blatter, ex-président de la FIFA, l'ancien président de l'UEFA a publié un communiqué pour contester cette procédure. Michel Platini « Ces méthodes sont le prolongement de l'acharnement du MPC à vouloir me mettre indûment en cause » « J'ai appris par voie de presse la décision du Ministère public suisse de me renvoyer en jugement avec l'ancien président de la FIFA, M. Sepp Blatter, écrit-il. Ces méthodes sont le prolongement de l'acharnement du MPC à vouloir me mettre indûment en cause dans un dossier dans lequel mon entière bonne foi avait été reconnue. Je conteste intégralement ces accusations infondées et injustes. Je déplore que le MPC - dont la collusion avec la FIFA a été établie par la mise en prévention de l'ancien procureur général de la Confédération helvétique et de l'actuel président de la FIFA - n'ait pas eu la décence de classer la procédure me concernant, après six ans de dérives judiciaires indignes d'un État de droit. Je suis cela en étant parfaitement confiant et serein quant à l'issue de cette procédure. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles