Foot - L'équipe type des Français du week-end avec Theo Hernandez, Maxence Caqueret et Gaëtan Charbonnier

L'Equipe.fr
L’Equipe

Six joueurs de Ligue 1 composent notre équipe type des Français du week-end, dans laquelle figurent aussi notamment Raphaël Varane (Real Madrid), Abdoulaye Doucouré (Watford) et Anthony Martial (Manchester United). Pour son retour à la compétition, Steve Mandanda n'a pas trop été en difficulté au Roazhon Park pour le choc contre le Stade Rennais (1-0) : attentif pour gérer la profondeur, serein sur un coup franc de Benjamin Bourigeaud (31e), le gardien international français s'est montré décisif sur deux autres tentatives du milieu rennais (42e, 60e). Une bonne sortie devant Raphinha (72e). À droite de notre défense, figure Djibril Sidibé, qui retrouve ses sensations et son niveau international à Everton ces dernières semaines. Positionné en ailier contre Liverpool le week-end dernier en Cup (défaite 0-1), le joueur prêté par Monaco a repris sa place de latéral contre Brighton (1-0). Il a posé d'énormes problèmes à la défense adverses par ses montées, même s'il a manqué de précision dans le dernier geste. Noté 6 dans le Liverpool Echo. À 26 ans, le Madrilène Raphaël Varane a ajouté un nouveau trophée à son impressionnante collection dimanche, à Djeddah (Arabie saoudite) au bout d'une finale qui l'aura vu briller par son calme et sa lucidité, comme c'est souvent le cas, contre le voisin de l'Atlético (0-0, 4-1 t.a.b.). Le Real Madrid a soulevé sa onzième Supercoupe d'Espagne. En 18 matches qu'il a disputés au côté de Sergio Ramos cette saison, il n'a jamais perdu (10 victoires, 8 nuls). Avec le Madrilène, se trouve le Nîmois Pablo Martinez, auteur d'un match complet contre Reims samedi (2-0) et noté 7 dans notre quotidien. Bien placé et appliqué dans ses tâches défensives (25e, par exemple), le Gardois n'a pas hésité à s'aventurer dans le camp adverse. C'est lui qui s'est démené pour glisser le ballon à Renaud Ripart sur l'ouverture du score (15e), en plus d'une inspiration lointaine (21e) et d'une tête hors cadre (39e). À gauche, incontournable et régulièrement décisif avec l'AC Milan cette saison, Theo Hernandez a dignement fêté l'arrivée de Zlatan Ibrahimovic, auquel il a offert le deuxième but du match contre Cagliari (2-0) samedi. À la suite d'un long coup franc de Davide Calabria, le jeune latéral gauche français a récupéré le ballon côté gauche et adressé un centre en retrait précis vers son coéquipier suédois, qui a trompé Robin Olsen d'une frappe croisée (64e, 2-0). Crédité d'un 7 dans L'Équipe après la victoire de Nantes à Saint-Étienne (2-0) dimanche, Ludovic Blas a notamment signé une première demi-heure de haute volée dans un stade Geoffroy-Guichard vidé de ses spectateurs. En mouvement permanent, vers l'avant, il a souvent combiné avec Imran Louza et Mehdi Abeid dans les petits espaces. Avec réussite. Impliqué sur le premier but (23e) et auteur du second (48e), d'une reprise croisée, il a été remplacé par Samuel Moutoussamy (80e). À Bordeaux (victoire de l'OL 2-1), Maxence Caqueret a encore une fois été le milieu lyonnais le plus intéressant par son intelligence, ses orientations et sa qualité technique. Il a aussi été celui qui a le plus souvent joué à une touche de balle, ce que d'autres devraient prendre en modèle. Il a su également gratter de nombreux ballons. Il s'adapte très vite à la L 1. Courtisé mais bloqué par Watford l'été dernier, Abdoulaye Doucouré continue de faire le bonheur des Hornets, qu'il a aidés à sortir de la zone de relégation dimanche, à Bournemouth (3-0). Déjà buteur contre Wolverhampton (2-1) le week-end dernier, l'ex-milieu rennais a ouvert le score avec beaucoup de sang-froid dans la surface à la 42e minute, avant de donner une passe décisive (involontaire) à son capitaine, Troy Deeney (65e, 2-0). « Il ne le dira pas, mais il ne s'est pas entraîné une seule fois cette semaine car il était sous antidouleur, a souligné ce dernier après le match. Il a serré les dents et regardez la performance qu'il a réussie. » Auteur de trois buts pendant les fêtes, Anthony Martial s'est une nouvelle fois distingué contre Norwich (4-0), de la tête, sur un corner rapidement joué (54e, 3-0). Aujourd'hui incontournable chez les Red Devils, l'attaquant français (24 ans) a déjà été décisif à 14 reprises en 22 matches toutes compétitions confondues cette saison (11 buts, 3 passes décisives), soit autant que sur l'ensemble de la saison dernière (12 buts, 2 passes décisives en 38 matches). À Toulouse (5-2), Gaëtan Charbonnier a d'abord manqué de conviction sur ses deux premières occasions, une tête (18e) et une frappe forcée (33e), avant de se libérer en fin de match. Crédité d'un 8 dans « L'Équipe », l'attaquant brestois a égalisé d'une superbe reprise du droit (72e) avant de s'offrir le doublé (77e). Muet depuis le mois d'août en Championnat, il ne pouvait pas mieux commencer l'année puisqu'il a aussi donné une passe décisive à Irvin Cardona (85e). Au Parc des Princes (3-3), Wissam Ben Yedder a lui été le cauchemar permanent de la défense parisienne, dans un rôle de finisseur ou de passeur quand il décrochait pour orchestrer les mouvements monégasques. Au centre de tous les dangers, l'international français a marqué son quatorzième but de la saison en Ligue 1 après une délicieuse feinte pour éliminer Juan Bernat (13e). Il est impliqué sur les deux autres buts. Notre équipe de France du week-end : Steve Mandanda (OM) - Djibril Sidibé (Everton/ANG), Raphaël Varane (Real Madrid/ESP), Pablo Martinez (Nîmes), Theo Hernandez (AC Milan/ITA) - Ludovic Blas (Nantes), Maxence Caqueret (OL), Abdoulaye Doucouré (Watford/ANG) - Anthony Martial (MU/ANG), Gaëtan Charbonnier (Brest), Wissam Ben Yedder (Monaco).

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi