Foot - L. nations - Gareth Southgate, après la défaite de l'Angleterre en Belgique en Ligue des nations : « Nous avons été compétitifs »

L'Equipe.fr
·4 min de lecture

Gareth Southgate, le sélectionneur de l'Angleterre, a salué la performance de son équipe, pourtant battue en Belgique (0-2) et éliminée de la course au Final 4. Gareth Southgate (sélectionneur de l'Angleterre après la défaite en Belgique 2-0) :« On est toujours déçu de perdre. Mais ce soir, mon équipe a été compétitive. Il faut aussi prendre en compte le contenu du match. Nous avons été meilleurs qu'à Wembley (succès anglais 2-1 le 11 octobre). Avec une équipe créative qui s'est créé de nombreuses occasions. Il y a deux tournants dans cette rencontre. Le premier tir de Tielemans (1-0, 10e) est contré. Je ne suis pas sûr qu'il y ait faute sur le deuxième, qui donne le coup franc à Mertens (2-0, 23e). En deuxième période, nous avons concédé des contres parce que nous poussions pour revenir au score. Je préfère retenir plusieurs points positifs, partant bien sûr du principe que nous n'aimons pas perdre. La Belgique défend très bien et ne concède que très peu de buts. On lui a tenu tête mais on a parfois manqué de justesse dans le dernier geste. Quand on se mesure au très haut niveau comme l'est notre adversaire, il est rare de se créer autant d'occasions. lire aussi Denayer : « C'est rare de voir la Belgique souffrir comme ça »
Est-ce que nous étions la meilleure équipe ? Pas la plus réaliste. Nous avons joué avec nos moyens et sans nos absents. Ceux qui étaient sur le terrain, parfois sans grande expérience internationale, ont été excellents. Ils ont montré au creux de l'automne qu'ils étaient capables d'intégrer l'équipe. Il n'y a pas tant d'écart que ça avec la Belgique. Se qualifier pour le final 4 réclame une vraie maturité et une très grande compétitivité. On l'a vu hier (samedi) avec la France au Portugal (1-0). Je suis content de nos progrès. Nous n'avons pas récolté ce que nous méritions sur nos deux derniers matches. Il faudra du sang frais mercredi contre l'Islande. » Roberto Martinez (sélectionneur de la Belgique) :« La meilleure équipe ? C'était la Belgique. Ce n'est pas difficile de répondre à cette question. En première période, nous avons contrôlé le match et marqué de manière clinique. Après, quand vous avez deux buts d'avance... On se souvient de ce qui s'est passé en Suisse (la Belgique menait 2-0 après dix-sept minutes à Lucerne le 18 novembre 2018 et a finalement perdu 2-5, se faisant sortir de la première Ligue des nations). En deuxième période, l'Angleterre a eu la possession du ballon. On n'aime pas. Mais il faut leur accorder du crédit. Ils ont pressé haut. Normalement, on utilise mieux les ballons que l'on récupère et lorsque l'on contre-attaque. Mais on a très bien défendu. On voulait rectifier le tir après la défaite à Wembley et être efficace dans les deux surfaces. A Londres, on a eu trois ou quatre occasions de revenir au score. Ce soir, c'était l'opposé. On l'a emporté d'une manière différente. Et on a montré un autre aspect de notre équipe. En faisant bloc. La façon dont on a opéré dans les deux surfaces est exactement ce que je voulais voir.
Roberto Martinez, sélectionneur de la Belgique « Tout est encore possible. Les écarts sont très minces au très haut niveau » On aura besoin de voir qui est disponible dans les 48 prochaines heures pour la réception du Danemark (mercredi). Tout est encore possible. Les écarts sont très minces au très haut niveau. Le Danemark s'est bien imposé en Angleterre (2-0)... Mais on peut déjà essayer de contrôler notre propre performance. Ce soir, l'envie de nos joueurs nous a permis de l'emporter. De temps en temps, il faut faire ce genre de choses. Et rendre une copie propre. On les a empêchés de tirer et Thibaut Courtois n'a pas eu autant de travail que ça. Notre équipe est très concentrée pour terminer première du groupe. L'Angleterre ressent-elle le même sentiment que lorsque nous avons perdu en demi-finale de Coupe du monde contre la France ? Je ne pense pas que cela soit comparable. On a chacun eu nos chances, à Wembley et Louvain. Ce soir, nous l'avons emporté en équipe. Et nous avons très bien défendu. Il y a une différence entre avoir le ballon et bien l'utiliser. A Londres, le premier but encaissé était sur penalty. Et le deuxième intervient sur un tir dévié. Sur l'ensemble des deux rencontres, personne n'a de quoi se plaindre. Je suis très fier de ce groupe (c'état son cinquantième match en qualité de sélectionneur). Quand je regarde le chemin parcouru (depuis septembre 2016), je retiens tous ces joueurs qui ont contribué à faire ce que nous sommes et le travail très professionnel du staff. »