Foot - L. nations - Ligue des nations : la Croatie s'incline face au Portugal mais reste en Ligue A

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Réduite à dix durant presque toute la seconde période, la Croatie a cédé en toute fin de match contre le Portugal (2-3) mais sauvé sa place en Ligue A. Malgré leur défaite contre le Portugal (2-3), l'échec de la Suède en France (2-4) a permis aux Croates de garder leur place au sein de la Ligue A. C'est le tenant du titre qui a fait d'entrée la meilleure impression, sur un terrain exécrable qui ne laissait pas présager une partie si intéressante. Mais Diogo Jota a raté une grosse occasion de la tête après une succession de centres (14e), tandis que CR7, gêné par Skoric, a été trop court pour reprendre de la tête un nouveau centre (19e). lire aussi Le film du match Du côté des Croates, seul Vlasic s'extrayait de la grisaille. Sans surprise, il a adressé un premier centre dangereux (22e) puis, quelques minutes plus tard, un second, très mal dégagé par Ruben Semedo. Pasalic a alors surgi pour s'enfoncer dans la surface et centrer en direction de Kovacic, buteur en deux temps, du gauche, après une première frappe du droit repoussée par Rui Patricio (1-0, 29e). Sur cette action, la défense lusitanienne s'est montrée fautive du début à la fin, car Nelson Semedo a couvert Vlasic au départ et car Danilo, trop attentiste, n'a pas empêché Kovacic de retenter sa chance. lire aussi Le classement du groupe 3 Ronaldo a frappé un coup franc surpuissant Le Portugal s'est efforcé, très vite, de réagir, retrouvant de la maîtrise et de l'allant en attaque, avec notamment une volée de Danilo repoussée par Livakovic (39e) et un tir croisé de Joao Félix (45e +1). Cette réaction s'est poursuivie après la pause, marquée par un passage au 4-4-2. À la 51e, en effet, Rog a commis une faute par derrière sur Cristiano Ronaldo et récolté un second avertissement doublement fatal. Car l'attaquant de la Juve a lui-même frappé un coup franc surpuissant dévié par Livakovic vers Ruben Semedo, qui a trouvé Ruben Dias dans la surface (1-1, 52e). Réduits à dix, les vice-champions du monde ont immédiatement reculé et ont mis peu de temps à céder à nouveau, sur un but de Joao Félix, à la conclusion d'un centre en retrait de Diogo Jota, auteur sur l'action d'un contrôle de la main non détecté (1-2, 60e). Mais, alors qu'on imaginait les « Vatreni » en grande difficulté, un manque de détermination de Ruben Semedo face à Vlasic a permis au joueur du CSKA Moscou de servir en retrait Kovacic. La reprise du milieu de Chelsea a une nouvelle fois fait mouche (2-2, 65e) et offert à sa sélection l'espoir d'un nul méritoire. Sauf que Ruben Dias a réussi lui aussi un doublé en fin de match, en profitant d'une faute de main de Livakovic (2-3, 90e). Une conclusion heureuse pour les Portugais, trop peu incisifs durant leur période de supériorité numérique.