Foot - L1 - À neuf, l'OM arrache un point à Bordeaux

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Réduit à neuf à l'heure de jeu après les expulsions de Balerdi et Benedetto, l'OM a tenu le choc sur le terrain de Bordeaux (0-0) ce dimanche soir à l'occasion de la 25e journée de L1. Le fait : quatre minutes totalement folles Entre la 55e et la 59e, il s'est passé plus de choses que pendant tout le reste de la rencontre ce dimanche sur la pelouse du Matmut Atlantique. Dans ce laps de temps, l'OM a totalement perdu les pédales : Kamara a été proche de concéder un penalty en accrochant Hwang, Balerdi a écopé d'un rouge direct pour avoir empêché De Préville de partir au but, Mandanda a été sauvé par son poteau (Hwang) et Benedetto a été expulsé pour un tacle rageur sur Koscielny. De l'autre côté du terrain, une contre-attaque a vu Germain manquer totalement un duel face à Costil. Malgré tout cela, Marseille a tenu le point du match nul face aux Girondins, à neuf contre onze. lire aussi Le film du match 0/36 Bordeaux n'a perdu aucun de ses 36 derniers matches à domicile contre Marseille en Ligue 1 (21 victoires, 15 nuls), soit la plus longue série d'invincibilité à domicile pour une équipe contre un même adversaire dans l'histoire du Championnat. Le dernier succès de l'OM en Gironde remonte au 1er octobre 1977 (2-1). Le match : 0-0 Le semblant de sérénité affiché par l'OM à la suite de son succès en Coupe de France contre Auxerre (2-0) s'est un peu envolé dans l'immensité silencieuse du Matmut Atlantique de Bordeaux (0-0). La faute à Balerdi et Benedetto, expulsés en l'espace de quatre minutes. Mais les têtes ont tenu et Marseille (9e) a su arracher un point, de haute lutte. lire aussi Le classement de la L1 Organisé en 4-4-2 losange, avec Gueye en pointe basse et Thauvin en meneur, le groupe dirigé temporairement par Nasser Larguet s'est quand même procuré trois grosses occasions. Mais Koscielny a devancé Benedetto (22e) et Costil a sorti une grosse parade contre son poteau, sur un ballon dévié par Balerdi et Koscielny (50e). Cinq minutes plus tard, Germain a commis un raté invraisemblable : seul devant Costil, il a manqué sa passe pour Thauvin. Ou était-ce un tir ? Sans Payet (suspendu), Milik, Caleta-Car, Alvaro ou encore Sakai (blessés), la défense a serré les dents. Et les rangs. Bien protégé, Mandanda n'a pas eu à sortir le grand jeu car Hwang (24e) et De Préville n'ont pas cadré (70e, 90e+2). Onzième, Bordeaux s'enfonce peu à peu au classement.