Foot - L1 - Équipe type 2019 - Équipe type de la Ligue 1 de l'année 2019 : votez pour le gardien et les latéraux

L'Equipe.fr
L’Equipe

Jusqu'à samedi, L'Équipe vous invite à élire votre équipe type de Ligue 1 pour l'année 2019. Poste par poste, à partir de la présélection établie par nos rédactions, c'est à vous de la composer.2019, c'est bientôt comme Capri. Et quand la fin est proche, c'est qu'il est l'heure de se rappeler aux bons souvenirs de ceux qui ont rendu cette année passionnante, à défaut d'être pleine de suspense. Nos rédactions ont passé en revue les centaines de joueurs ayant foulé les terrains de notre Championnat et ont voté poste par poste. Nous vous proposons d'en faire de même sur le site L'Équipe. La publication de notre onze et de celui des lecteurs aura lieu samedi sur les supports L'Équipe.Au poste de gardien, il sera difficile pour Benjamin Lecomte de conserver sa place, tant la première partie de saison monégasque a été cahoteuse. D'autant que la concurrence est particulièrement relevée, entre Mike Maignan, élu meilleur gardien de L 1 en mai, Steve Mandanda, revenu cet été particulièrement affûté et auteur d'une phase aller formidable, ou encore le vieux Gato Keylor Navas, venu apporter son expérience de triple vaiqnueur de la C1.À droite, c'est ouvert, également. Car si Thomas Meunier est un candidat sérieux à sa succession, il a connu des trous d'air dont pourraient profiter le Niçois Youcef Atal, performant quel que soit le poste où le mettait Patrick Vieira avant sa blessure à un genou, ou le Lyonnais Léo Dubois, devenu durant l'année international. Les très réguliers Hamari Traoré et Hiroki Sakai ont également des belles têtes d'outsiders.À gauche, en revanche, Juan Bernat a rarement déçu au sein d'une équipe qui gagne tout ou presque et il est un favori logique pour rester en place. Ses concurrents les plus sérieux ? L'ex-Lyonnais Ferland Mendy, parti au Real Madrid pour 48 M€, et l'ex-Rennais Ramy Bensebaini, qui semble être toujours au bon endroit au bon moment. International Espoirs à seulement 18 ans, Rayan Aït-Nouri a le potentiel pour aller très haut. Et pour déjouer les pronostics ?Walter Benitez (ARG), Nice Cela n'a pas toujours été le cas mais l'Argentin fait désormais l'unanimité à Nice. Il reste une valeur sûre de notre Championnat à son poste.Benoit Costil, BordeauxIl ne passe quasiment jamais au travers et réussit parfois des performances majuscules, comme le 30 novembre à Reims (1-1). Un taulier, quoi.Gautier Larsonneur, Brest (L2 puis L1)Pour sa découverte de la L1, il s'est mis en évidence : c'est le gardien qui a réalisé le plus d'arrêts cette saison, dont certains très spectaculaires.Anthony Lopes (POR), LyonQuelques bévues inhabituelles chez le gardien lyonnais, ce qui ne l'empêche pas de sauver régulièrement une défense souvent à la peine.Mike Maignan, LilleTout simplement élu meilleur gardien de L1 en fin de saison dernière. Depuis l'été, il rayonne un peu moins mais reste à un niveau plus qu'honorable.Steve Mandanda, Marseille Revenu affûté après un dernier exercice compliqué, le Marseillais a retrouvé un niveau très élevé, en même temps que l'équipe de France.Édouard Mendy (SEN), Reims/RennesRévélation du poste avec Reims la saison dernière, le gardien sénégalais se montre un peu moins constant depuis son transfert à Rennes.Keylor Navas (CRI), Real Madrid, ESP/Paris-SGIl a pour l'instant plus brillé en C 1 qu'en Championnat, et c'est pour aider Paris à passer un cap en Europe qu'il est là. Des débuts convaincants.Predrag Rajkovic (SER), Maccabi Tel-Aviv, ISR/ReimsReims avait anticipé le départ de Mendy et recruté le Serbe en amont. Le club champenois ne s'est pas trompé : Rajkovic n'a jamais eu en dessous de 5.Stéphane Ruffier, Saint-ÉtienneDevenu le gardien le plus capé de l'histoire des Verts, Ruffier n'affiche néanmoins pas sa régularité habituelle. Il n'est que 13e aux notes « L'Équipe ».Rayan Aït-Nouri, AngersIl a connu sa première titularisation en L1 en août et il n'est plus sorti du onze angevin depuis. International Espoirs à seulement 18 ans.Ramy Bensebaini, Rennes / M'Gladbach (ALL)Vainqueur de la Coupe de France avec Rennes, champion d'Afrique avec l'Algérie et deuxième de Bundesliga avec Mönchengladbach. Rien à ajouter.Juan Bernat (ESP), Paris-SGSon arrivée à l'été 2018 n'avait pas soulevé l'enthousiasme. Il se révèle pourtant un titulaire indiscutable chez le champion de France. Et il marque même en C1.Gabriel Silva (BRE), Saint-ÉtienneIl avait bien démarré l'année avant de se blesser aux ligaments croisés. Revenu à l'automne, il n'a pas encore retrouvé sa place dans le onze stéphanois.Hassane Kamara, ReimsIl s'est imposé au sein de la meilleure défense de L1, à égalité avec le PSG. Un club contre lequel il a inscrit un but lors de la victoire de Reims au Parc (2-0).Youssouf Koné (MAL), Lille / LyonSon solide premier semestre a convaincu Florian Maurice de le faire venir à Lyon. Il n'y a pas encore convaincu et il est actuellement blessé.Faitout Maouassa, Nîmes / RennesSon prêt à Nîmes la saison dernière a été une réussite. Il est revenu à Rennes durant l'été et il s'y est imposé, profitant du départ de Bensebaini.Ferland Mendy, Lyon / Real Madrid, ESPSon premier semestre ne fut pas un triomphe mais le Real a tout de même mis 48 M€ pour l'attirer durant l'été. À Madrid, il est la doublure de Marcelo.Ambroise Oyongo (CAM), MontpellierIl a réalisé un excellent début de saison, avec des prestations haut de gamme comme contre Monaco (3-1). Un peu plus en difficulté en ce moment.Erik Pieters (HOL), Amiens / Burnley, ANGUne phase retour très solide avec le club picard, ce qui lui a permis de traverser la Manche. Il est aujourd'hui titulaire chez le 10e de Premier League.Ruben Aguilar, Montpellier / MonacoSa belle saison dans l'Hérault l'a fait atterrir en Principauté, où il a eu un peu de mal à s'adapter. Il a fini l'année sur une performance XXL contre Lille (5-1). Youcef Atal, NiceQu'il joue latéral, ailier, à droite ou à gauche, il a presque toujours été performant. Sa blessure à un genou est un vrai coup dur pour le Gym.Zeki Çelik (TUR), LilleRévélation de la saison dernière, il a eu beaucoup de mal à confirmer depuis l'été au sein d'un LOSC beaucoup plus irrégulier.Mathieu Debuchy, Saint-ÉtienneUne grosse fin de saison dernière pour l'ex-Gunner, qui déçoit rarement lorsqu'il joue mais a malheureusement été souvent blessé ces derniers mois.Léo Dubois, LyonSa régularité lui a permis de devenir international et l'un des leaders de l'OL. Sa blessure au genou gauche, fin novembre, a été un coup dur pour son club.Kenny Lala, StrasbourgUn premier semestre plutôt abouti, un second beaucoup plus souffreteux, après un été passé à attendre des courtisans plus prestigieux que Strasbourg.Thomas Meunier (BEL), Paris-SGIl est le latéral droit du club qui écrase tout ou presque, même s'il manque de confiance en ce moment et qu'il a surtout profité de la blessure de Kehrer.Hiroki Sakai (JAP), MarseilleIl ne fait pas de bruit, il fait le boulot à droite et fait plus que du dépannage à gauche. Ce n'est pas le plus virevoltant des latéraux mais il reste une valeur refuge.Mohamed Simakan, StrasbourgLa révélation de cette phase aller, en Alsace, alors qu'il se remettait d'une rupture des ligaments croisés. À droite, évidemment, mais aussi dans l'axe.Hamari Traoré (MAL), RennesTitulaire indiscutable au sein d'une équipe actuellement troisième de Ligue 1 et qui a battu le PSG en finale de la Coupe de France en avril.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi