Foot - L1 - 16e j. L'OM en panne sèche

Alors qu'il pouvait prendre provisoirement la tête de la Ligue 1, l'OM s'est lourdement incliné face à Lorient au Vélodrome dimanche (0-3). Le penalty et l'expulsion de Kaboré (38e) ont fait basculer la rencontre, que les Marseillais ont complètement manquée.Cette fois-ci, Vincent Labrune n'a pas eu l'occasion de sourire... Depuis les tribunes du Vélodrome, le président de l'OM a vu son équipe se faire balayer par Lorient (3-0) et entendu les «Labrune, démission !» scandés dans les virages. Après la claque reçue face à Lyon il y a 10 jours (1-4), les Marseillais ont une nouvelle fois sombré à domicile et la réaction à Brest il y a une semaine (2-1) n'a pas suffi à calmer les supporters. A chaque fois, les troupes d'Elie Baup ont raté l'occasion de prendre la première place devant leur public. Ils pouvaient le faire dimanche en attendant le déplacement de Lyon à Saint-Etienne. Mais les leaders lyonnais peuvent aborder le derby avec un souci en moins. Et l'alléchante perspective d'une avance de cinq points en tête de la Ligue 1 en cas de succès dans le Forez.
Ce dimanche, tout a manqué aux Marseillais. L'encadrement olympien pourra toujours invoquer ces deux mains lorientaises dans la surface oubliées par l'arbitre en première période mais c'est bien tout. Car les Phocéens n'ont quasiment rien montré et sont apparus très empruntés alors que les cadres avaient été laissés au repos à Limassol jeudi soir en Ligue Europa. Il y a bien eu cette réaction au milieu de la deuxième période sur trois corners consécutifs, mais Audard s'est brillamment interposé face à Amalfitano (57e), Nkoulou (58e) et Diawara (58e). Problème : le match était déjà très mal embarqué puisque les Merlus avaient deux buts d'avance et évoluaient en supériorité numérique.

Charles Kaboré a en effet quitté ses partenaires après 38 minutes de jeu suite à deux cartons jaunes plus qu'évitables. Le deuxième est arrivé suite à un tacle sans aucun contrôle sur Aliadière... dans la surface de réparation. L'attaquant lorientais ne s'est pas fait prier pour convertir le penalty (0-1, 38e), alors que ses coéquipiers se contentaient jusque-là de faire déjouer les locaux. Corgnet a assommé les Olympiens au retour des vestiaires sur une reprise déviée par Morel et qui a lobé Mandanda (0-2, 48e). Suffisant pour tuer tout suspense tant l'OM a semblé incapable de se révolter à l'image d'un Loïc Rémy transparent. Kevin Monnet-Paquet s'est même permis de tripler la mise sur une remise d'Aliadière (0-3). De quoi glacer un peu plus l'ambiance du Vélodrome et plomber la soirée de Vincent Labrune.

FANTASY LFP - Le Fantasy officiel de la Ligue 1 débarque sur Yahoo Sport - Jouez maintenant

Les plus vus