Foot - L1 - 31e j. - 31e journée : Lille enfonce Bastia

L'Equipe.fr
Lille s'est imposé sous la pluie, à Bastia (1-0). Le Losc se rapproche du maintien. Les Corses seront derniers si Lorient ne perd pas dimanche contre Caen.

Lille s'est imposé sous la pluie, à Bastia (1-0). Le Losc se rapproche du maintien. Les Corses seront derniers si Lorient ne perd pas dimanche contre Caen.Le match : 0-1Alors qu'il doit encore défier Paris, Lyon, Marseille et Bordeaux, Bastia peut-il s'en sortir ? Avec cinq succès en 31 rencontres de L1 cette saison, cela semble compliqué. Si le FCL ne perd pas à domicile dimanche contre Caen, les Corses seront d'ailleurs derniers du Championnat. Ce samedi, ils ont perdu à domicile face à Lille (0-1).La grosse défense des Dogues, symbolisée par le solide duo Soumaoro-Junior Alonso, a muselé le SCB. Avec 37% de possession de balle en première période, il était de toute façon compliqué pour les locaux de se procurer des occasions. Seul Saint-Maximin a pu mettre le feu sur la droite à la 30e, mais son centre sur la tête de Coulibaly n'a pas été décisif. Sous la pluie, Benzia n'a pas été capable de reprendre une belle remise de la tête d'Eder (9e) et c'est finalement De Préville qui a ouvert le score à la 58e. A dix minutes de la fin, Enyeama s'est illustré par une parade sur un tir puissant de Coulibaly, encore. Malgré une meilleure deuxième période, et 14 tirs au total, Bastia n'a pas trouvé la faille pour la quatrième fois de suite en L1 !Le film du matchLe fait : Le match interrompu huit minutesLa rencontre a été interrompue près de huit minutes en raison d'une panne d'éclairage au stade Armand-Cesari, provoquant la réaction amusée des spectateurs. A la 55e minute, un des pylônes qui éclaire la pelouse s'est en partie éteint. L'arbitre Benoît Millot a donc arrêté la partie. Les spectateurs bastiais ont ensuite utilisé la lampe torche de leurs téléphones portables pour aider à éclairer les acteurs du match. La rencontre a repris à la 63e, sans pylône ni aide des tribunes.Un homme : Crivelli n'est plus le porte-bonheurDe retour de blessure après un mois loin des terrains, Enzo Crivelli portait les espoirs corses contre Lille. Aligné en pointe, l'attaquant prêté par Bordeaux a encore été un précieux point d'appui. Souvent cherché par ses partenaires, il a frappé deux fois au but (un tir cadré). Son action la plus spectaculaire aura finalement été un tacle terrible sur Amadou, à la 18e. Il aurait mérité le carton rouge mais l'arbitre ne l'a pas sanctionné, laissant le SCB terminer une rencontre à 11.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages