Foot - L1 - 30e j. - Vainqueur à Dijon, Saint-Etienne est à deux points du top 5

L'Equipe.fr
Sous pression après le succès de Bordeaux et le point pris par l'OM, Saint-Etienne s'est imposé à Dijon (1-0). Les Verts mettent fin à une série de six matches sans victoire, toutes compétitions confondues. Dijon reste dix-septième.

Sous pression après le succès de Bordeaux et le point pris par l'OM, Saint-Etienne s'est imposé à Dijon (1-0). Les Verts mettent fin à une série de six matches sans victoire, toutes compétitions confondues. Dijon reste dix-septième.Le match : 0-1Les deux équipes se trouvant en urgence de points, -pour le maintien en ce qui concerne le DFCO, pour l'Europe pour l'ASSE– ce match ne connut pas de round d'observation. Lang dut ainsi tacler Monnet-Paquet sur sa ligne de but dès la 4e minute. Puis Reynet claqua le coup franc rentrant de Veretout en corner, sur lequel Perrin ne cadra pas sa tête plongeante (13e). Le portier dijonnais sortit encore le centre-tir de Pierre-Gabriel (16e).C'était bien parti pour les Verts. Mais ce fut pourtant le promu bourguignon qui s'offrit la meilleure occasion de cette première mi-temps quand Tavares prit le meilleur dans les airs sur Perrin pour expédier sa reprise de la tête sur la base du poteau gauche de Ruffier. Diony rata ensuite le cadre à angle fermé (27e). Saint-Étienne répliqua aussitôt par Monnet-Paquet, d'un tir trop mou (28e). À l'image de Lees-Melou et Hamouma n'arrivant pas à attraper la lucarne (28e et 33e), Dijonnais et Stéphanois retournèrent au vestiaire sans que personne ne soit parvenu à prendre le meilleur sur l'autre.Le film du matchFort de ce constat, Olivier D'all'Oglio, l'entraîneur du DFCO, décida de sortir Balmont pour Marvin Martin au repos. Cela lui permit de passer d'un 4-3-3 à un 4-2-3-1 plus offensif. Mais cette option tactique ne porta pas tout de suite ses fruits sur le terrain. Malgré l'envie de bien faire des vingt-deux acteurs, cette rencontre tomba même dans l'à-peu-près au niveau technique. Lees-Melou (62e) et Marie (64e) ne parvinrent ainsi pas à cadrer de loin. Quant à Saint-Étienne, il ne se créait plus aucune occasion. Christophe Galtier, l'entraîneur des Verts, tenta de remédier à cette impuissance en sortant Saivet, toujours aussi décevant, pour Corgnet, applaudi par son ancien public (64e). Ce dernier se mit de suite en évidence en voyant ses frappes contrées en corner (68e et 71e). Sur le second, Selnaes plaça un missile fusant qui manqua le cadre (71e). Puis, il se vit contré (76e).Emmené par Corgnet, Saint-Étienne avait décidé de forcer son destin. Et il y est parvenu grâce à la hargne de Veretout (77e, 0-1). Galtier décida aussitôt de bétonner son équipe en sortant Beric pour Lemoine (84e). Ce passage en 4-3-3, contre un 4-2-3-1 au coup d'envoi, a poussé Saint-Étienne à reculer. Et s'il a plié en fin de match, il n'a pas craqué, malgré une dernière grosse occasion de Tavares (90e).Renouer avec une victoire qui les fuyait depuis six matches (deux nuls et quatre revers, toutes compétitions confondues) et la venue de Lorient (4-0, le 12 février), permet ainsi aux Verts de reprendre deux points à Marseille, tenu en échec à Lille, et de rester dans la roue de Bordeaux, à deux points, dans la course à l'Europe. Cette victoire va ainsi offrir à Saint-Étienne de passer une trêve internationale moins stressante que Dijon, qui court toujours après un premier succès depuis le 11 février (2-0 devant Caen, soit un nul et quatre défaites).Le joueur : Veretout, change toutLancé dans la profondeur par Monnet-Paquet, le milieu stéphanois a couru tout droit, résisté au retour de Loties, puis à Lang, avant de placer un pointu du gauche de près et victorieux (77e). Avant cela, son abattage et sa qualité technique sur coups de pied arrêtés avaient déjà soulagé les Verts. Son but les relance, un peu, dans la course à l'Europe.A voir : Dall'Oglio frustré après la défaite contre Saint-Etienne

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages