Foot - L1 - 33e j. - Montpellier freine Lorient, Rennes bat Lille

L'Equipe.fr
Montpellier a mis fin à la belle série lorientaise. Rennes a validé son maintien en battant Lille, tandis que Guingamp a dominé Toulouse.

Montpellier a mis fin à la belle série lorientaise. Rennes a validé son maintien en battant Lille, tandis que Guingamp a dominé Toulouse.La fin de série : Lorient s'arrête à troisLes Merlus, qui restaient sur une série de trois victoires en Championnat, se sont inclinés à Montpellier (0-2). L'ouverture du score rapide de Ryad Boudebouz (8e) dans la lucarne n'a pas éteint les belles volontés des hommes de Bernard Casoni, qui ont vu Laurent Pionnier se mettre souvent en travers de leur route (33e face à Waris, 41e face à Moukandjo), quand ce n'était pas sa transversale (60e, sur une tête de Peybernes). Les revoilà 19es à huit longueurs des Héraultais qui confirment, eux, l'embellie entrevue à Caen le week-end dernier. Le joueur : Costil, quatre à la suiteVainqueur de Lille (2-0), Rennes peut sereinement considérer, avec 43 points, que son opération maintien est terminée. L'ouverture du score rapide de Mubele (3e) a mis les Rouge et Noir dans les meilleures dispositions possibles, confortée par le deuxième but signé Giovanni Sio sur un bon centre de Yoann Gourcuff (29e). Mais au générique de cette victoire, le nom de Benoît Costil s'écrit en lettres encore plus grandes que celles des buteurs, tant le gardien breton a enchaîné les parades face à Xeka (36e), El Ghazi (37e), Amadou (48e) et De Préville (58e). Le LOSC enchaîne un second revers après Nice (1-2) le week-end dernier, et ne compte plus que six points d'avance sur la zone rouge.La stat' : 10Aussi curieux que cela puisse paraître, l'attaquant guingampais Jimmy Briand n'avait jamais passé le cap des 10 buts en Ligue 1 depuis les débuts de sa carrière en Ligue 1. C'est chose faite depuis samedi soir et la victoire de l'EAG, la troisième d'affilée au Roudourou, face à Toulouse (2-1). Revanchards après un match aller étriqué (2-1) et une fessée le week-end dernier face au PSG (0-4), les hommes d'Antoine Kombouaré ont été lancés par le penalty de l'international français, auquel Alexandre Mendy a emboîté le pas (62e). Pas chanceux sur un dernier coup franc d'Andy Delort à la 90e+4, les Violets repartent donc de Guingamp comme toujours sans les trois points (9e défaite en neuf matches). Le but : Signé SarrLa partie de la peur entre Metz et Caen a longtemps été d'un profond ennui, avec une lutte concentrée au milieu, et deux équipes très maladroites dans les 30 derniers matches. Mais le stade Saint-Symphorien s'est réveillé en un éclair. Entré à la 64e minute, Ismaïla Sarr a marqué le but de la soirée quelques secondes plus tard. Sur un long centre travaillé de Balliu, l'international sénégalais a déclenché une reprise acrobatique superbe, pour battre Vercoutre. Ce geste fou a enfin débloqué la rencontre, puisque Caen a vite égalisé (74e). Santini a inscrit son 13e but de la saison en L1, de la tête.Profitant des espaces supplémentaires offerts en fin de match, Metz a repris les devants à dix minutes de la fin (82e). Balliu a réussi un grand pont sur Adéoti, avant de trouver Diabaté, lequel n'a pas manqué sa reprise instantanée. Mais dans cette fin de match devenue enflammée, Caen est revenu une seconde fois, quand Rodelin a marqué, encore de la tête (88e). Metz - qui restait sur deux revers lourds (0-3) – n'a pas su tenir un succès qui lui aurait permis de prendre une avance confortable sur la zone de relégation (2-2).

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages