Foot - L1 - 33e j. - Le PSG gagne à Angers et met la pression sur Monaco

L'Equipe.fr
Le PSG est allé s'imposer à Angers (2-0), ce vendredi, grâce à un doublé de Di Maria, et revient provisoirement à égalité de points avec Monaco, avant le match du leader contre Dijon, samedi.

Le PSG est allé s'imposer à Angers (2-0), ce vendredi, grâce à un doublé de Di Maria, et revient provisoirement à égalité de points avec Monaco, avant le match du leader contre Dijon, samedi.Le match : 0-2Comme Monaco la semaine passée, Paris a peiné à Angers. Mais comme l'ASM aussi, le PSG s'est imposé (2-0). Engagé dans une course-poursuite avec le leader monégasque, le champion de France en titre n'avait pas d'autre choix que de gagner au Stade Raymond-Kopa. Il a rempli son contrat, certes dans la difficulté face à une équipe angevine qui l'a fait douter en seconde période, mais le plus important n'est pas là. Avant le match de son rival contre Dijon, samedi (21h00), le club de la capitale revient à sa hauteur au classement. La pression est désormais sur les hommes du Rocher.Le PSG ne s'est pas créé beaucoup d'occasions contre un SCO bien organisé, qui l'a bousculé dans le défi physique et l'a pressé haut d'entrée. Mais les joueurs d'Unai Emery n'en ont pas eu besoin de beaucoup pour marquer. Sur le premier tir cadré parisien, Angel Di Maria a ouvert le score (28e, voir ci-dessous). Parfaitement lancé par Javier Pastore, Edinson Cavani a ensuite manqué la balle du 2-0 (43e). En seconde période, Angers a fait reculer Paris, qui a conservé son avantage grâce à un très bon Kevin Trapp (72e), avant de faire le break par Di Maria encore (84e). Il n'avait pas besoin d'en montrer plus.Le fait : Le but refusé à N'DoyeAvant la mi-temps (40e), alors en plein temps fort bien que déjà mené 1-0, le SCO aurait pu égaliser. Mais Monsieur Chapron a refusé sévèrement un but à Cheikh N'Doye. Au terme d'une action confuse, le capitaine angevin a marqué au point de penalty, sur une remise de Toko Ekambi. Mais l'arbitre a estimé qu'auparavant, Famara Diedhiou avait commis une faute sur Serge Aurier. Or, les deux joueurs semblaient vraiment s'être accrochés mutuellement.Le joueur : Di Maria encore décisifComme contre Guingamp (4-0) dimanche dernier, Angel Di Maria s'est encore montré décisif. Pourtant discret et globalement décevant dans le jeu, face à des défenseurs adverses très rugueux et solides dans les duels, l'Argentin a aussi réussi le geste parfait au moment où il le fallait, en première période (28e), en transformant un sublime coup franc plein axe. Puis bien servi par Lucas, il a réussi le doublé, sur une action placée (84e). Impliqué désormais sur 16 buts en 16 matches toutes compétitions confondues en 2017 (10 buts et 6 passes décisives), le gaucher symbolise la réussite actuelle du PSG.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages