Foot - L1 - 34e j. - Le PSG bascule en tête de la L1 après son succès contre Montpellier

L'Equipe.fr
Le PSG s'est imposé 2-0 contre Montpellier et prend ainsi seul la tête de la L1 en attendant le déplacement de Monaco à Lyon, dimanche.

Le PSG s'est imposé 2-0 contre Montpellier et prend ainsi seul la tête de la L1 en attendant le déplacement de Monaco à Lyon, dimanche.Le fait : Paris provisoirement en tête Pour la première fois de la saison (!), le PSG occupe la tête du Championnat, ce samedi soir après sa victoire contre Montpellier (2-0). Ce ne sera peut-être déjà plus le cas dimanche après le choc entre Monaco et Lyon, en cas de victoire de l'ASM, mais en attendant, le quadruple champion de France en titre a rempli son contrat, en mettant la pression sur son rival. Leader provisoire avec trois points d'avance sur les Monégasques, Paris a beau aussi compter deux matches en plus, lui pour l'instant, il les a gagnés. Ce qui reste à faire pour les joueurs du Rocher. Le classementLe match : 2-0 Face à une équipe joueuse, qui lui a souvent posé problème par le passé, comme au match aller (0-3), Paris a mis un bon quart d'heure à s'adapter. Il a d'abord fallu serrer les rangs, avant de pouvoir réagir. Puis une fois la machine lancée, les Parisiens ont retrouvé leurs automatismes. Ils ont alors multiplié les séquences rapides, en redoublant les passes courtes, ce qui a fait très mal à Montpellier. Sur l'une d'entre elles, Edinson Cavani a ouvert le score et marqué son 31e but de la saison, à la réception d'un centre de Blaise Matuidi (29e). Mais ça aurait pu être aussi Marco Verratti (20e) ou Thiago Motta, sur corner (24e). Tant Laurent Pionnier a été sollicité avant la pause.Le film du match À la reprise, le gardien héraultais a vite cédé à nouveau, sur frappe enroulée d'Angel Di Maria (48e). Mis en confiance par ce double avantage, les hommes d'Unai Emery ont continué à aller de l'avant. Ils auraient pu alourdir la marque à plusieurs reprises (62e, 71e et 72e), comme se faire rejoindre, avec les espaces laissés dans leur dos. Mais Lasne (54e), Boudebouz (65e et 87e) ou encore Roussillon (78e) n'en ont pas profité. Pas plus que Mounié (13e) et Skhiri (31e) en première période. Pour son retour au Parc, Jean-Louis Gasset, l'ancien adjoint de Laurent Blanc aujourd'hui coach du MHSC, aurait sans doute espéré un meilleur résultat. Mais face à ce Paris-là, déterminé et appliqué, il n'y avait pas grand-chose d'autre à faire que de s'incliner. Le joueur : Matuidi encore très actif Quatre jours après avoir endossé le rôle de sauveur à Metz (3-2), en inscrivant un doublé, Blaise Matuidi a encore pris une part importante dans le succès de son équipe. Si l'international français n'a pas marqué, il a délivré sa deuxième passe décisive de la saison, pour Cavani. C'est aussi lui qui a récupéré le ballon, grâce à un pressing haut, sur le deuxième but de Di Maria. Généreux dans l'effort, comme d'habitude, au point de devoir mettre les mains sur ses hanches avant la mi-temps, ce qui est plus rare, le milieu parisien a encore prouvé qu'il était un maillon essentiel du PSG.Emery : «Montpellier a joué un bon football»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages