Foot - L1 - Angers - Romain Thomas (Angers) : « J'essaie d'être plus surprenant »

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Victime d'une grosse entorse contre l'OM (2-1) il y a 15 jours, Romain Thomas a offert la victoire au SCO contre Lille (2-1), ce mercredi en inscrivant un doublé. Sorti sur civière contre Marseille il y a quinze jours, victime d'une entorse de la cheville droite, le défenseur central Romain Thomas a pourtant pu tenir sa place en charnière face à Lille. Il a même offert la victoire au SCO, à Lille (2-1), en inscrivant un doublé, d'une frappe enroulée du gauche (6e) et d'une tête astucieuse sur un corner de Thomas Mangani (11e). « Après Nantes (1-1) le 20 décembre, vous marquez un doublé ce soir...
C'est la nouvelle année. J'ai galéré à marquer le premier but, il est arrivé tardivement avant Noël, à Nantes (1-1). Ce soir, j'ai le bonheur de mettre un doublé. Le staff me chambrait en me disant que depuis que j'étais à Angers, je ne marquais que de la tête. J'ai réussi à les faire taire ce soir, en réussissant à marquer du pied. L'histoire est belle parce que la victoire est au bout. lire aussi Romain Thomas (Angers) s'offre un doublé contre le LOSC Vous rejoignez votre compère de la charnière Ismaël Traoré qui avait déjà marqué 3 buts. Y a-t-il un défi entre vous ?
On se chambre un peu (sourire). Je me disais, c'est pas possible, il était à 3 buts (après 6 journées) et moi je restais bloqué à 0 (avant Nantes). Il fallait que je travaille ça, notamment mes déplacements. Je n'arrivais pas à sortir des duels, j'étais en retard ou en avance sur les phases arrêtées. J'essaie de changer un petit peu mon positionnement, de varier ma course, de faire différemment, en m'inspirant de ce que je pouvais voir sur des défenseurs centraux qui marquaient dans les championnats étrangers. Ça m'a porté chance à Nantes et aujourd'hui. J'essaie d'évoluer, parce que je ne touchais pas un caramel depuis le début de la saison. Il fallait bien que je rectifie quelque chose. « Je me disais, Rom', c'est pas possible » On vous a senti exploser de joie après vos buts...
J'ai envie. J'ai un gabarit qui doit permettre à l'équipe de gagner des points dans certains matches. Si je monte sur coups de pied arrêtés et que je n'arrive pas à apporter ma pierre à l'édifice, c'est frustrant. Je voyais tous les défenseurs centraux du Championnat arriver à marquer. Je me disais, Rom', c'est pas possible, t'es à l'envers sur ces phases-là. Je ne dis pas que je fais tout mieux, mais j'essaie d'évoluer sur mes déplacements, d'être un peu plus surprenant pour l'adversaire. lire aussi Le classement de la L1 Le SCO compte 30 points. Est-ce que ça ouvre l'appétit pour la suite ?
L'appétit, c'est sûr. Le maintien, j'espère qu'on va l'avoir. Depuis le début de la saison, on a été régulièrement dans les dix premiers. On est des compétiteurs, on commence à avoir plus de maturité, on fait de belles choses dans le Championnat. Au bout de la 6e année, c'est logique. J'espère qu'on va faire une très belle deuxième partie de saison et qu'on sera récompensés dans les prochains mois. » lire aussi Les notes de Lille-Angers : Romain Thomas a encore frappé