Foot - L1 - Angers - Stéphane Moulin (Angers) demande du panache pour le match contre Lyon

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

L'entraîneur du SCO, Stéphane Moulin, exhorte son équipe (9e à 1 point de l'OL) à attaquer le match face à l'équipe de Rudi Garcia, sans complexes, ce dimanche à 17 heures. Neuvième de Ligue 1 après son probant succès à Nîmes (5-1, le 8 novembre), le SCO talonne Lyon (5e) qui ne le devance que d'un point au classement. Pour la réception de la formation rhodanienne qui avait corrigé son équipe (6-0, 2e journée) la saison dernière au Groupama Stadium lors de leur unique confrontation, Stéphane Moulin, refuse de tendre l'autre joue. lire aussi Le classement de la Ligue 1 Stéphane Moulin, entraîneur d'Angers « En l'absence de la ferveur du public, à nous de trouver les petits défis qui permettent de nous transcender » Pour cette affiche de la 11e journée de L1, programmée dimanche à 17 heures, l'entraîneur scoïste exhorte ses joueurs à « jouer sans complexes, sans arrière-pensées, avec beaucoup de concentration, de rigueur, mais aussi beaucoup de panache et d'enthousiasme, comme à Rennes (2-1, le 23 octobre) ou contre Nîmes (5-1). En l'absence de la ferveur du public, à nous de trouver les petits défis qui permettent de nous transcender. Il faut dépasser un peu notre quotidien, parce qu'en face, c'est Lyon : ce n'est pas vraiment notre Championnat, mais finalement ils ne sont pas si loin que ça devant nous. » Stéphane Moulin, entraîneur d'Angers « On n'a pas encore réussi une série, on est en quête de ça » Face à l'équipe de Rudi Garcia, invaincue depuis sept journées, le SCO, qui a déjà engrangé cinq succès cette saison, aimerait enfin enchaîner. Car, depuis la reprise, Angers joue sur courant alternatif. Si elle n'a jamais été battue deux fois de suite, elle n'a jamais réussi à enquiller deux victoires. lire aussi Pierrick Capelle, joueur de Ligue 1 à Angers et élu local « On n'a pas encore réussi une série, on est en quête de ça, souligne Moulin. Mais au-delà du résultat, j'insiste sur le contenu. J'aimerais qu'on arrive à être à la fois solide sur le plan défensif et créer du danger chez l'adversaire. J'espère qu'on va être en capacité de montrer notre meilleur visage. On l'a fait contre Rennes, j'aimerais qu'on soit en mesure de le rééditer face à une autre très bonne équipe du Championnat. Si on tombe, qu'on tombe les armes à la main ! » Cabot, Bamba et Ebosse absents Après avoir concédé l'ouverture du score dans les 20 premières minutes à 5 reprises sur les 6 journées précédentes, son équipe est parvenue à gommer cette propension à passer à côté de ses entames de match, en se facilitant le match à Nîmes en ouvrant le score dès la 1re minute. « Il faut prendre conscience qu'un début de match a souvent des incidences sur la rencontre et sur le résultat final. À domicile, sur les entames qui n'ont pas été bonnes (contre Bordeaux [0-2], Brest [3-2], Metz [1-1] et Nice [0-3]), détaille le technicien, on n'a gagné qu'une fois parce qu'on avait à chaque fois quasiment hypothéqué nos chances au bout des vingt premières minutes. » Pour cette rencontre, il enregistre d'ores et déjà 3 forfaits : Jimmy Cabot (malade) Abdoulaye Bamba (quadriceps) et Enzo Ebosse (genou)